Santé Montréal

- Population, Santé des enfants, Actualités, Professionnel, Réseau de la santé, Direction de santé publique

Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse

Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeune - Témoignage des directeurs de santé publique du Québec

Témoignage des directeurs de santé publique du Québec

Les directrices et directeurs de santé publique du Québec ont déposé un mémoire à la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse sous la présidence de madame Régine Laurent (Commission Laurent). 

Ce mardi 10 décembre à 9 h se tiendra le témoignage des directeurs et directrices de Santé publique du Québec. C’est Dre Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal qui sera la porte-parole, elle sera accompagnée de Dr Alain Poirier, directeur de Santé publique du CIUSSS de l’Estrie – CHUS et de Dre Suzanne de Blois, médecin-conseil à la direction régionale de santé publique de Montréal.

Les recommandations en bref

1. Assurer aux familles en situation de vulnérabilité le plein accès aux Services intégrés de prévention en périnatalité et pour la petite enfance (SIPPE) par le renforcement des conditions organisationnelles essentielles à l’efficacité de ce programme.

2. Intégrer formellement un programme de soutien parental pour tous les parents dans l'offre de services préventifs de base des CISSS-CIUSSS, basé sur des données probantes et adapté à leurs besoins et aux réalités locales, en collaboration avec les ressources du milieu et en assurant les ressources nécessaires à son implantation.

3. Doter chaque territoire de moyens lui permettant d’être une communauté bienveillante pour les familles avec des tout-petits, particulièrement celles en situation de vulnérabilité, et ce, dans le respect des besoins, des réalités et des dynamiques locales.

4. Intensifier la mise en œuvre de la Politique gouvernementale de prévention en santé en investissant les sommes nécessaires pour améliorer les conditions de vie des familles, les services de soutien à la famille et l’accès aux services de garde éducatifs à l’enfance de qualité en milieu défavorisé.

5. Mettre en place les conditions pour favoriser le recours aux meilleures données et à des pratiques innovantes en matière de prévention de la maltraitance envers les enfants.

À consulter

Témoignages

catégories: Population, Santé des enfants, Actualités, Professionnel, Réseau de la santé, Direction de santé publique

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 21 février 2020