Santé Montréal

- Population, Actualités, Direction de santé publique

Cuisson au bois - Questions/réponses

Cuisson au bois - Questions/réponses

Questions/Réponses

Prenez connaissance de ces questions et réponses proposées pour mieux comprendre le sujet de la cuisson au bois à Montréal. 

Consultez le rapport Cuisson au bois, de la Direction régionale de santé publique de Montréal, publié le mardi 9 juillet. 

Q : En quoi la combustion du bois contribue à la pollution de l’air?
R : La combustion du bois génère un mélange complexe de polluants, dont des polluants émis sous forme gazeuse ainsi que sous forme de particules. Selon la Ville de Montréal, les journées de mauvaise qualité de l’air enregistrées durant les dernières années sont presque toutes attribuables à des concentrations trop élevées de particules fines dans l’air.

Q : À quel point la cuisson au bois contribue-t-elle à la pollution de l’air à Montréal? 
R : Globalement, selon un bilan de qualité de l’air en 2014 de la Ville de Montréal, la pollution en provenance de la combustion au bois représente 3 % des émissions de particules fines totales pour la métropole.

Q : Qu’est-ce que ce pourcentage représente pour la santé de la population montréalaise?
R : Bien qu’il s’agisse d’un petit pourcentage, cela ne signifie pas qu’il y a peu d’impacts sur la santé des Montréalais. Il faut considérer l’ensemble du portrait. La quantité de pollution respirée a un impact important lorsqu’on parle de la santé. Les commerces utilisant des fours à bois sont souvent dans des quartiers densément peuplés. Une proportion importante de la population montréalaise est donc exposée à ces contaminants. Il faut aussi tenir compte de la quantité importante de personnes vulnérables exposées. Les effets nocifs sur la santé sont à considérer pour la population globale. 

Q : Est-ce qu’il y a des régions qui sont plus touchées que d’autres à Montréal? 
R : L’impact peut se faire sentir plus localement, que globalement à Montréal. Là où il y a une agglomération de commerces utilisant des fours à bois, par exemple, et là où il y a une grande concentration de la population. L’étude présentée par la DRSP a fait état du Plateau Mont-Royal et du Centre-Ville. 

Q : Quel est l’impact sur la santé des Montréalais?
R : Même si la source de contaminants due à la cuisson au bois n’est pas la plus grande, l’impact n’est pas négligeable. Les particules fines peuvent être considérées comme un contaminant sans seuil, c’est-à-dire qu’il n’existe pas de concentration n’ayant pas d’effet. Les particules fines sont bien connues pour leurs impacts aigus sur la santé. Plusieurs études démontrent qu’une exposition à ces contaminants, de courte durée ou de façon prolongée, peut mener à plusieurs problèmes de santé reconnus, par exemple : le cancer du poumon, des maladies cardiovasculaires et respiratoires comme l’asthme et les MPOC, etc. 

Q : Quelles sont les solutions possibles concernant les fours à bois? 
R : Il est évident que bien que représentant une faible proportion des émissions totales à l’échelle de Montréal, les commerces utilisant la cuisson au bois peuvent avoir un impact négatif significatif sur la qualité de l’air locale. L’utilisation de filtres pourrait être une solution efficace dans la réduction de l’émission des particules fines. 

Q : Comment se porte la qualité de l’air à Montréal en général? Est-ce qu’il y a une amélioration ou une détérioration?  
R : De façon générale, la qualité de l’air à Montréal s’améliore, mais de façon très lente. La DRSP de Montréal vise toujours à réduire l’exposition des Montréalais à la pollution de l’air, et ce, indépendamment de sa source : combustion du bois, transport, industries, etc. 

Remommandation de la DRSP

La DRSP recommande que la Ville de Montréal s’assure que les établissements commerciaux utilisant la cuisson au bois respectent la réglementation actuellement en vigueur à Montréal ou adopte un règlement spécifique à ce secteur permettant d’assurer la santé et la sécurité des Montréalais.

Dans les médias

Source

catégories: Population, Actualités, Direction de santé publique

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 22 octobre 2019