Santé Montréal

- Population, Santé des enfants, Actualités, Professionnel, Direction de santé publique

« Plus de places en CPE et en maternelles 4 ans dans les quartiers défavorisés »

« Plus de places en CPE et en maternelles 4 ans dans les quartiers défavorisés »

Mémoire déposé à la Commission parlementaire sur le projet de loi 5 sur les maternelles 4 ans

 

Projet de Loi 5 : Loi modifiant la Loi sur l’instruction publique et d’autres dispositions à l’égard des services de l’éducation préscolaire destinés aux élèves âgés de 4 ans.

 

Dre Mylène Drouin, Directrice régionale de santé publique de Montréal : 

« Notre nouvelle analyse de l’offre de CPE et de maternelles 4 ans à Montréal expose des problèmes d’accès importants dans les quartiers défavorisés, surtout dans l’Est. Pourtant, toutes les études montrent que ce sont les enfants issus de milieux défavorisés qui bénéficient le plus des services éducatifs à la petite enfance. Ça fait 10 ans qu’on constate cette incohérence et ça persiste encore aujourd’hui. »

Ce qu’il faut retenir

La Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) souhaite qu’on intervienne le plus tôt possible, bien avant 4 ans; qu’on priorise les enfants issus des milieux défavorisés et qu’on vise les mêmes standards de qualité partout.
On sait que les services éducatifs à l’enfance de qualité améliorent le développement des enfants, surtout chez ceux issus des milieux défavorisés. Malheureusement, les enfants qui bénéficieraient le plus des CPE sont souvent ceux qui y ont le moins accès. 
Les travaux de la DRSP démontrent qu’à Montréal, l’offre de places en CPE et en maternelle 4 ans est largement insuffisante dans plusieurs quartiers défavorisés, comparativement aux autres quartiers (voir cartes et données ci-dessous).

Recommandations

Dans un mémoire s’adressant au ministre Roberge, au ministre Lacombe et au ministre Carmant, la DRSP leur recommande de travailler en étroite collaboration pour mettre en place, entre autres :

  • de nouvelles places en CPE et en maternelle 4 ans en ciblant les quartiers défavorisés;
  • la gratuité des places en CPE aux familles vivant sous le seuil de faible revenu;
  • plus de soutien professionnel du CLSC directement dans les milieux de garde (ex. : orthophonistes, psychoéducateurs);
  • une diminution du ratio enseignante-enfants dans les maternelles 4 ans à 1 enseignant pour 10 enfants, comme dans les CPE.

À consulter

Consultez le mémoire déposé à la Commission parlementaire sur le projet de loi 5 sur les maternelles 4 ans

Dans les médias

Source

catégories: Population, Santé des enfants, Actualités, Professionnel, Direction de santé publique

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 20 juin 2019