À Montréal, les inégalités sociales de santé -
les écarts de santé entre les individus selon leur classe sociale – persistent, malgré une baisse significative
de la mortalité au cours des vingt dernières années.

«Les gens touchés par les inégalités sociales de santé ont plus de problèmes de santé, parce qu’ils sont exposés à des risques plus grands beaucoup plus tôt. Si on est capable de modifier tôt ces inégalités, on est capable d'influencer la santé
de ces personnes à très long terme.»

Dr Richard Massé,
directeur de santé publique

 
 
 
 
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Facebook