facebook
twitter

selon l’enquête TOPO réalisée en 2012

Ville

1 Montréalais sur 3

est atteint d’au moins une maladie chronique

PLUS DE DÉTAILS

1 sur 3, c’est plus de 500 000 Montréalais, dont :

  • 23 % ont une maladie chronique
  • 9 % ont deux maladies chroniques
  • 3 % ont trois maladies chroniques et plus

70 % des décès prématurés
à Montréal, chez les personnes de 20 ans et plus, sont attribuables aux maladies chroniques

Les maladies chroniques :

  • se développent lentement et durent toute la vie
  • conduisent à des incapacités
  • sont souvent incurables (ne se guérissent pas)
  • mais surtout, sont très souvent ÉVITABLES

Quelles sont les maladies chroniques les plus répandues à Montréal?

Hypertension

Asthme

Maladies cardiaques

Troubles de l’humeur*

Diabète

Maladies pulmonaires
(MPOC)

Cancer


Cliquer sur les images pour plus de détails

*Incluent la dépression, le trouble bipolaire, la manie ou la dysthymie.


Est-ce partout pareil à Montréal?

Avec les données de TOPO, il est possible de connaître la proportion de la population montréalaise atteinte d’une ou de plusieurs maladies chroniques dans chacun des 12 territoires de centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Montréal.

Chaque CSSS regroupe des CLSC, des centres d’hébergement publics (CHSLD) ainsi que, dans certains cas, un hôpital de soins généraux et spécialisés.


Quels déterminants et facteurs sont associés au risque de développer
une maladie chronique?

Plusieurs maladies chroniques pourraient être évitées par :

  • des actions portant sur les conditions sociales et sur l’environnement
  • la modification des habitudes de vie
  • le recours aux services de santé préventifs
 
 
 

FACTEURS DE RISQUE ET DÉTERMINANTS

 
 
 

Conditions sociales ayant un impact sur le risque de développer
une maladie chronique

Selon leur condition sociale, certains groupes de Montréalais sont davantage touchés par les maladies chroniques :


• les personnes âgées de 55 ans et plus

PLUS DE DÉTAILS

  • 15-24 ans points 17 %
  • 25-34 ans points 15 %
  • 35-44 ans points 22 %
  • 45-54 ans points 31 %
  • 55-64 ans points 51 %
  • 65-74 ans points 61 %
  • 75 ans et + points 73 %

• les personnes moins scolarisées

PLUS DE DÉTAILS

etude

Sans DES* : 45 %
Avec DES : 27 %

*DES : Diplôme d’études secondaires


• les personnes sans emploi

PLUS DE DÉTAILS

etude

Sans emploi : 35 %
Qui travaillent : 25 %


• les personnes nées au Canada

PLUS DE DÉTAILS

etude

Personnes nées au Canada : 38 %
Personnes immigrantes : 29 %


FACTEURS DE RISQUE ET DÉTERMINANTS

 
 
 

Habitudes de vie ayant un impact sur le risque de développer
une maladie chronique


1 Montréalais sur 3 cumule deux habitudes de vie associées à l’apparition de maladies chroniques

sports

1 Montréalais sur 5
a un faible niveau d’activité physique

PLUS DE DÉTAILS

21 % des Montréalais âgés de 15 à 69 ans ont un faible niveau d’activité physique

cigarette

1 Montréalais sur 5
fume la cigarette

PLUS DE DÉTAILS

19 % des Montréalais fument la cigarette

8 % des non-fumeurs sont exposés régulièrement à la fumée du tabac dans leur domicile

fruits

3 Montréalais sur 5
ne consomment pas assez de fruits et légumes

PLUS DE DÉTAILS

59 % ne consomment pas assez de fruits et légumes, c’est-à-dire au moins
5 fois par jour

alcool

1 Montréalais sur 7
consomme de l’alcool de manière excessive

PLUS DE DÉTAILS

14 % consomment de l’alcool de manière excessive

Une consommation excessive, c’est 6 consommations ou plus chez les hommes (5 chez les femmes), au cours d’une même occasion, au moins 12 fois dans l’année

obesite

À Montréal, près de 1 adulte sur 6 est obèse

PLUS DE DÉTAILS

Selon l’indice de masse corporel (IMC), 16 % des adultes montréalais sont obèses


FACTEURS DE RISQUE ET DÉTERMINANTS

 
 
 

Services de santé préventifs ayant un impact sur le risque de développer
une maladie chronique

L’accès à un médecin de famille et l’exposition aux services de santé préventifs peuvent réduire le risque de développer une maladie chronique.


des Montréalais n’ont pas
de médecin de famille


Les Montréalais qui ont un médecin de famille utilisent
davantage ces services de santé préventifs :

  • prise de pression artérielle
  • test Pap pour dépister le cancer du col de l’utérus
  • mammographie pour dépister le cancer du sein
  • dépistage du cancer colorectal
  • test de glycémie (sucre dans le sang)
  • vaccin contre la grippe

Alors, agissons!

Ces nouvelles informations sur la santé des Montréalais et les maladies chroniques nous incitent à agir pour prévenir l’apparition de ces maladies.

Les écarts importants observés entre les conditions de vie des Montréalais, notamment en matière de revenu, de logement, d'emploi, d'éducation, d'alimentation et d'accès aux soins, ont un effet direct sur leur santé et leur espérance de vie.

La Direction de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal compte agir sur les facteurs associés aux inégalités sociales de santé (ISS) afin d'assurer des conditions de vie favorisant la bonne santé et l'épanouissement de l'ensemble de la population montréalaise.

QUE PUIS-JE FAIRE ?

Que puis-je faire ?

Cesser de fumer

Manger mieux

Être plus actif physiquement

Consulter un médecin


Tout savoir sur TOPO

TOPO 2012 est le premier volet d'un vaste programme d'enquêtes qui permet de documenter l'état de santé des Montréalais à l'échelle des douze centres de santé et de services sociaux (CSSS) de l'île de Montréal.

TOPO 2012 porte sur les principaux facteurs de risque et les conditions sociales associés aux maladies chroniques, telles le diabète, les cancers, les maladies respiratoires et cardiaques, l'hypertension. Cette étude réalisée en 2012 a été possible grâce à la participation volontaire de près de 11 000 Montréalais de 15 ans et plus.

La prochaine enquête TOPO est prévue à l'automne 2014 et portera sur la santé des jeunes du primaire. Surveillez le site de TOPO pour plus d'informations sur cette nouvelle enquête.