Santé Montréal

Nouvelle

- Population, Actualités, Direction de santé publique par Santé publique

Cas de légionellose à Montréal : enquête de la Direction régionale de santé publique de Montréal

Mise à jour : 4 octobre 2018

Depuis le 22 août dernier, aucun nouveau cas n'a été déclaré à la Direction régionale de santé publique de Montréal en lien avec les quatre cas de légionellose pour lesquels une source environnementale commune d'exposition à la bactérie Legionella était suspectée. L'investigation réalisée n'a pas permis d'identifier une source commune d'exposition à la bactérie Legionella. La DRSP continue à enquêter tous les cas de légionellose qui lui sont déclarés.

 

Mise à jour : 4 septembre 2018

Légionellose : l’enquête de la Direction régionale de santé publique de Montréal se poursuit

Depuis le 22 août dernier, la DRSP n’a reçu aucune déclaration de nouveaux cas de légionellose qui s’ajouteraient aux quatre cas pouvant avoir contracté la maladie par une même source de la bactérie Legionella.

La directrice régionale de santé publique de Montréal a envoyé mercredi le 29 août dernier une ordonnance de décontamination préventive à tous les propriétaires de tours de refroidissement situées dans le secteur visé. Dès réception de cette ordonnance, les propriétaires ont l’obligation de décontaminer leurs tours.  

La Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) enquête sur tous les cas de légionellose qui lui sont déclarés. Actuellement, quatre personnes résidant dans le secteur nord, au sud de l’autoroute métropolitaine, dans l’arrondissement d’Anjou de la Ville de Montréal pourraient avoir contracté la maladie par une même source environnementale. L’enquête vise à déterminer s’il y a un lien entre les cas, ainsi qu’à identifier et à enrayer la source de l’exposition. 

La DRSP rappelle qu’il n’y a pas d’éclosion confirmée, ni de hausse de cas de légionellose à Montréal. Chaque année, une quarantaine de personnes contractent la maladie sur l’île de Montréal. La DRSP a toutefois émis un appel au réseau de la santé afin qu’il demeure vigilant et lui déclare tout nouveau cas de légionellose. 

La DRSP ne recommande pas à la population de modifier ses habitudes de vie, ni ses déplacements. 

Qu’est-ce que la légionellose? 

La légionellose est une maladie infectieuse peu fréquente au Québec et le risque de la contracter demeure très faible pour les personnes en bonne santé. Elle est causée par une bactérie appelée Legionella. Le plus souvent, la maladie se manifeste par une infection des poumons (pneumonie) qui se traite par des antibiotiques. La bactérie Legionella est répandue partout dans l’environnement (eau naturelle, eau artificielle).

La légionellose ne se transmet pas de personne à personne. Elle est causée par l’inhalation (respiration) de fines gouttelettes d’eau contaminée par de grandes quantités de la bactérie Legionella mises en suspension dans l’air (aérosols) à partir de tours de refroidissement à l’eau, de systèmes de distribution d’eau chaude (ex. chauffe-eau), de spas, etc. Elle ne s’attrape pas en consommant de l’eau contaminée. La maladie survient de 2 à 10 jours après qu’une personne ait été exposée et infectée par la bactérie Legionella. 

Enquête épidémiologique en cours 

La DRSP procède à la vérification de la présence de la bactérie dans les tours de refroidissement situées dans un rayon de 3 km des cas déclarés, avec la collaboration de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). Rappelons que depuis 2014, un règlement oblige les propriétaires de tours de refroidissement à procéder à leur entretien et à surveiller la présence de la bactérie. Des équipes de santé publique recherchent également la présence d’autres sources de contamination possibles, par exemple au domicile (chauffe-eau) ou lors des déplacements des personnes atteintes. 

Qui sont les personnes le plus à risque de contracter la maladie? 

En général, la légionellose ne présente pas de danger pour la population en bonne santé, mais certaines personnes sont plus à risque : les personnes âgées de 50 ans et plus, les hommes, les personnes qui ont des maladies chroniques (ex. diabète, maladie respiratoire, maladie cardiaque, etc.) ou un système immunitaire faible (ex. cancer, transplantation, etc.), les fumeurs et les personnes qui consomment beaucoup d’alcool. 

Quels sont les symptômes? 

La légionellose peut se présenter de différentes façons, les symptômes les plus fréquents sont : de la fièvre, des frissons, de la toux et des difficultés respiratoires. D’autres symptômes peuvent aussi accompagner la légionellose tel que des maux de tête, des douleurs musculaires et des troubles digestifs (ex. perte d’appétit, nausées, vomissements ou diarrhée). 

Que faire si vous présentez ces symptômes? 

En cas de fièvre persistante et de difficultés respiratoires, communiquez avec Info-santé au 811 ou consultez rapidement un médecin. Pour plus de renseignements.

 

Source

Direction régionale de santé publique de Montréal
Renseignements : Relations médias du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
Lignes médias : 514-376-3748 Courriel : relations.medias.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca 

catégories: Population, Actualités, Direction de santé publique