Santé Montréal

Nouvelle

- Population, Actualités, Professionnel, Direction de santé publique, Établissement, MSSS

Conférence de presse - Plomb dans l'eau à Montréal

Plomb dans l'eau

Le risque demeure faible


La Ville de Montréal présente son plan d’action bonifié pour le remplacement des entrées de service en plomb (ESP). Un plan qui mise sur la science, le dépistage et le remplacement des parties publique et privée de toutes les entrées de plomb de Montréal. En conférence de presse ce matin, la mairesse Valérie Plante en compagnie de la directrice de santé publique de Montréal, Mylène Drouin ont réitéré la bonne qualité de l'eau potable à Montréal. Dre Drouin rappelle que c'est le breuvage de choix pour s'hydrater.

 

Pour en savoir plus sur les effets du plomb sur la santé, consultez santemontreal.ca/plombdansleau.

Il a récemment été question du plomb dans l'eau dans les médias, rappelons qu’au mois de mars dernier, Santé Canada a abaissé la norme de concentration maximale de plomb acceptable dans l’eau de 10 microgrammes par litre (µg/L) à 5 µg/L. En annonçant une modification réglementaire dans les plus brefs délais, le Québec devient ainsi la première province à se conformer à la norme proposée de 5 µg/L. De plus, les méthodes d’échantillonnage de présence de plomb dans l’eau potable seront revues afin de respecter, en tous points, les recommandations de Santé Canada.

Les recommandations de la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP)

Dans le processus de révision du plan d'action de la Ville de Montréal, la DRSP de Montréal a recommandé : 

  • De procéder au dépistage ainsi qu’au remplacement complet de l’ensemble des ESP le plus rapidement possible, en tant que mesure de protection de la santé de la population à long terme
  • D’offrir des mesures de protection temporaires pour les citoyens concernés jusqu’au remplacement complet de leurs ESP, afin de réduire les barrières financières à l’application de ces mesures volontaires, dans une perspective de réduction des inégalités sociales de santé. De telles mesures seraient particulièrement pertinentes pour les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants, mais permettraient également de réduire le risque pour le reste de la population
  • D’agir avec transparence, en informant la population de la présence d’ESP sur son territoire et sur l’avancement de son plan d’intervention

Consultez l'Avis de santé publique - Plomb dans l'eau potable

À consulter aussi

Sources

catégories: Population, Actualités, Professionnel, Direction de santé publique, Établissement, MSSS

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 13 novembre 2019