Santé Montréal

Nouvelle

- Population, Santé des femmes, Actualités, Professionnel, Réseau de la santé, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Itinérance - Résilience Montréal ouvre ses portes

Résilience Montréal ouvre ses portes à la population en situation d’itinérance du square Cabot et ses environs

Résilience Montréal ouvre ses portes à la population en situation d’itinérance du square Cabot et ses environs

Le nouveau centre de jour Résilience Montréal a été inauguré par Nakuset, directrice générale du Foyer pour femmes autochtones de Montréal et Sheila Woodhouse, directrice générale de la Communauté Nazareth en présence de la ministre responsable des Affaires autochtones, Sylvie D’Amours, de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de la mairesse de Westmount, Christina M. Smith, et de la directrice adjointe aux partenariats du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Julie Grenier.

Nakuset et Sheila Woodhouse dirigent le nouveau centre de jour situé au 4000, rue Sainte-Catherine Ouest, à l’angle de l’avenue Atwater. Son ouverture est le fruit d’un travail de collaboration entrepris depuis plusieurs mois, à la suite du déménagement du centre de jour La Porte ouverte (Open Door), qui accueillait les personnes en situation d’itinérance qui fréquentent la partie ouest de l’arrondissement Ville-Marie, dont le square Cabot. 

Les services offerts

Résilience Montréal accueillera au cours de la prochaine année une population mixte issue entre autres des communautés inuites et des Premières nations, qui composent 40 % de la population en situation d’itinérance dans ce secteur de la ville. Le centre ouvrira ses portes et services progressivement.

À terme, Résilience Montréal offrira des services d’accueil, de soutien psychosocial ainsi que des services pour répondre aux besoins de base comme des repas, des soins d’hygiène et la buanderie, tous les jours de la semaine, de 8 h à 20 h. On y offrira également des services adaptés aux populations inuites, des Premières nations et métisses. Le budget alloué pour la première année de fonctionnement de Résilience Montréal est de plus de 900 000$. Le tiers de ce montant provient du nouveau fonds Réflexe Montréal en itinérance (FRMI).  

Le fruit d’un travail de collaboration

Résilience Montréal a pu voir le jour grâce à collaboration entre les organismes communautaires, la Ville de Montréal, le ministère de la Santé et des Services sociaux, les arrondissements de Ville-Marie et du Sud-Ouest, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux(CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, le Secrétariat aux affaires autochtones, la Ville de Westmount et Architecture Sans Frontières Québec. Les partenaires, qui ont participé à la mise sur pied de ce projet temporaire, travaillent actuellement à établir une ressource permanente, afin de répondre aux besoins de la population en situation d’itinérance du square Cabot et des environs et ce, à long terme.  

Lire la suite

Sources

catégories: Population, Santé des femmes, Actualités, Professionnel, Réseau de la santé, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 04 décembre 2019