Santé Montréal

Nouvelle

Une thérapie pour les patients atteints de certains cancers

Une thérapie pour les patients atteints de certains cancers

La thérapie par lymphocytes T porteurs de récepteurs antigéniques chimériques, ou CAR T-cell, sera désormais offerte au Québec pour les patients atteints de certains cancers.

Les enfants et les jeunes adultes (3 à 25 ans) atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) et les adultes atteints du lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) qui n’ont pas répondu aux traitements standards pourront se prévaloir de ce nouveau traitement. Deux installations ont été autorisées à offrir la thérapie, soit le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHU Sainte-Justine), pour la clientèle enfant, et l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal, pour la clientèle adulte.

Le traitement consiste à prélever des cellules (lymphocytes T) du patient et à les transmettre dans un laboratoire spécialisé opéré par un fabricant aux États-Unis, où elles sont ensuite modifiées génétiquement et multipliées pour être ensuite réadministrées au patient par voie intraveineuse. Les cellules modifiées du patient peuvent alors reconnaître et détruire les cellules cancéreuses.

La thérapie CAR T-cell

La thérapie CAR T-cell avec le tisagenlecleucel (KymriahMC) est développée par la compagnie Novartis. Cette thérapie, qui a fait l’objet d’un avis favorable formulé par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) en janvier 2019, est la première autorisée au Canada.

Sources

catégories: Population, Services de santé, Actualités, Cancer, Professionnel, Réseau de la santé, CHU Sainte-Justine, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 13 novembre 2019