Santé Montréal

Nouvelle

- Population, Santé des enfants, Santé des femmes, Services de santé, Professionnel, Réseau de la santé, CHU Sainte-Justine

Le CHU Sainte-Justine crée le premier Centre d’infectiologie mère-enfant en Amérique du Nord

Centre d’infectiologie mère-enfant (CIME) du CHU Sainte-Justine

Pour accompagner encore plus efficacement les femmes, enfants et adolescents

Transmises de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou les premiers jours de vie, les infections causées par des virus ou bactéries comme le VIH, les hépatites B et C, le cytomégalovirus (CMV), la rubéole, la syphilis et le Zika, posent de nombreux défis aux gynécologues-obstétriciens et aux pédiatres. Loin d’être totalement contrôlées, ces infections peuvent causer des complications à l’accouchement, laisser des séquelles au fœtus ou au nouveau-né (qui peuvent même se développer des années après la naissance), voire provoquer le décès de l’enfant à naître.

Pour accompagner encore plus efficacement les femmes, enfants et adolescents à risque ou qui luttent contre ces infections, le CHU Sainte-Justine ouvrira le premier Centre d’infectiologie mère-enfant (CIME) en Amérique du Nord. Ce centre réunira dans un seul et même lieu tous les experts de l’établissement déjà impliqués auprès des mères ainsi que des enfants à risque ou vivant avec une infection congénitale.

« Actuellement, les familles concernées sont prises en charge par deux équipes distinctes, les mères d’un côté et les enfants de l’autre, précisent les deux codirectrices du Centre, les Dres Isabelle Boucoiran, gynécologue-obstétricienne, et Fatima Kakkar, pédiatre infectiologue. En soudant les équipes mère-enfant, nous serons en mesure d’offrir une meilleure qualité et continuité des soins et des services dans ce domaine, de la femme qui désire une grossesse, au nouveau-né, jusqu’à l’enfance et à l’adolescence. »  

Une expertise de pointe 

Le CHU Sainte-Justine est reconnu à l’échelle canadienne pour l’excellence de ses soins et services dans le domaine des infections materno-fœtales. Dès l’apparition du VIH/sida au début des années 1980, l’établissement a fait œuvre de pionnier pour prévenir la transmission du virus de la mère à l’enfant et offrir les soins et le soutien nécessaires aux familles touchées. Son expertise s’est depuis étendue à toutes les maladies infectieuses transmissibles de la mère à l’enfant.

Lire la suite

Source

Dans les médias

catégories: Population, Santé des enfants, Santé des femmes, Services de santé, Professionnel, Réseau de la santé, CHU Sainte-Justine