Santé Montréal

Enquête - Les chambreurs montréalais

Une enquête de la Direction régionale de santé publique de Montréal et de la Direction de l'habitation de la Ville de Montréal

L’accès à un logement salubre, abordable, situé dans un environnement sain et sécuritaire est essentiel à la santé et à la qualité de vie de chacun. Pour les personnes seules à faible revenu, les maisons de chambres représentent une des options les moins dispendieuses pour se loger.

Cette enquête coproduite par la Direction régionale de santé publique de Montréal et la Direction de l’habitation de la Ville de Montréal a été menée à l’été 2017 auprès de résidents de maisons de chambres situées dans cinq arrondissements centraux de la Ville de Montréal.

Les résultats mettent en lumière un cumul de facteurs vécus par la majorité des chambreurs :

  • Pauvreté
  • Inabordabilité du logement
  • Problématiques de santé physique et mentale
  • Précarité résidentielle
  • Conditions d’habitation inadéquates

Cette enquête permet de mieux comprendre la réalité des chambreurs et d’identifier des solutions pour mieux répondre aux besoins des personnes qui vivent en maison de chambres.

Les résultats de la présente recherche incitent à renforcer les efforts pour accroître l’offre de logements sans but lucratif destinés et adaptés aux clientèles vulnérables et à préserver les maisons de chambres privées existantes, tout en développant des pistes d’action adaptées pour améliorer les conditions de vie des chambreurs. 

Quelques précisions

  • Les maisons de chambres réfèrent à des bâtiments comportant au minimum 4 chambres dans lesquels la douche ou la toilette et parfois la cuisine sont partagées.
  • Le loyer médian des chambres est de 425 $ par mois.
  • 58 % des chambreurs rapportent avoir au moins un problème de santé physique chronique. 

Source

catégories: Population, Services sociaux, Services de santé, Santé mentale, Professionnel, Communiqués, Direction de santé publique, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal