Santé Montréal

Nouvelle

- Population, Santé des enfants, Santé des aînés, Santé des femmes, Santé des hommes, Services de santé, Prévention, Professionnel, Communiqués

Politique gouvernementale de prévention en santé : Une concertation sans précédent

Politique gouvernementale de prévention en santé

Des initiatives concrètes

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, a dévoilé le Plan d’action interministériel découlant de la Politique gouvernementale de prévention en santé (PGPS).

La ministre Charlebois était accompagnée pour l’occasion du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, du ministre de la Famille, monsieur Luc Fortin, du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Laurent Lessard, ainsi que du ministre responsable des Affaires autochtones, monsieur Geoffrey Kelley. Plus de 15 ministères et organismes ont collaboré étroitement à l’élaboration du Plan d’action interministériel 2017-2021.

Ce plan d’action constitue l’outil privilégié pour planifier et structurer la mise en œuvre de la PGPS. Pour chacune des mesures, il énonce les actions en cours de réalisation ainsi que celles à être déployées dans la première phase d’implantation de la PGPS. Qu’il s’agisse d’offrir un soutien financier et un accompagnement aux organisations pour de nouveaux services aux familles, d’élaborer un nouveau guide Mieux vivre avec notre enfant qui couvre la période de 2 à 5 ans, de soutenir les PME par un programme d’aide financière aux employeurs désirant se doter d’une politique de conciliation famille-travail ou encore de soutenir financièrement des nouveaux projets proposés par les communautés locales pour améliorer l’accès, physique et économique, à une saine alimentation (ex. : jardins communautaires, agriculture urbaine, marché ambulant), ce plan d’action a la particularité de regrouper dans un tout cohérent un ensemble de mesures, de chantiers et de politiques.

Ce plan d’action vise aussi à prévenir et réduire les problèmes de santé évitables et à faire des gains supplémentaires au regard des maladies chroniques, des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et de la santé mentale. Différents moyens seront déployés afin de soutenir les professionnels du réseau de la santé et des services sociaux dans leurs interventions en matière de promotion des saines habitudes de vie ou de prévention des maladies chroniques.

Les objectifs et mesures du Plan d’action interministériel s’articulent autour de 4 grandes orientations

  • Le développement des capacités des personnes dès leur plus jeune âge;
  • L’aménagement de communautés et de territoires sains et sécuritaires;
  • L’amélioration des conditions de vie qui favorisent la santé;
  • Le renforcement des actions de prévention dans le système de santé et de services sociaux.

Rappelons que la Politique gouvernementale de prévention en santé, une des premières du genre en Amérique du Nord, vise à agir sur un ensemble de facteurs pour améliorer l’état de santé et la qualité de vie de la population. Pour y arriver, le gouvernement s’est donné neuf cibles concrètes à atteindre d’ici 2025 qui influencent la santé, de manière à ce que chaque personne ait la capacité de réaliser son plein potentiel et de participer au développement durable de la société. 

Source

Communiqué - Politique gouvernementale de prévention en santé : Une concertation sans précédent – Le Gouvernement du Québec propose des initiatives concrètes - Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie 

À consulter

Plan d'action interministériel 2017-2021 de la Politique gouvernementale de prévention en santé

catégories: Population, Santé des enfants, Santé des aînés, Santé des femmes, Santé des hommes, Services de santé, Prévention, Professionnel, Communiqués

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 19 juillet 2019