Santé Montréal

Nouvelle

- Population, Services de santé, Actualités, Professionnel, Réseau de la santé, Établissement, Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Réduction des temps d'attente et meilleurs soins à l'Unité Alan-Edwards de gestion de la douleur du CUSM

Un nouveau processus de triage permet aux patients d'accéder plus rapidement à des sous-spécialistes

Un nouveau processus de triage permet aux patients d'accéder plus rapidement à des sous-spécialistes

La douleur chronique touche environ un quart de la population mondiale, ce qui entraîne des coûts exorbitants pour le patient et la société. Cette proportion augmente avec le vieillissement de la population et l'amélioration des taux de survie pour des maladies autrefois mortelles, comme le cancer.

Au Québec, les Centres d'expertise en douleur chronique reçoivent une gamme très diversifiée de références de patients souffrant d'un grand nombre de maladies chroniques, dont certaines nécessitent un accès rapide à un traitement. Les délais d'attente pour un premier rendez-vous dans l'un de ces centres peuvent aller jusqu'à six ans.

Améliorer les temps d'attente

Dans le but d'améliorer les temps d'attente, l'Unité Alan-Edwards de gestion de la douleur (UAEGD) du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a élaboré un nouveau processus de triage.

« Cela a commencé par un sondage auprès de plus de 50 cliniques de traitement de la douleur du monde entier pour voir ce que l'on pouvait apprendre, » explique le Dr Yoram Shir, directeur de l'UAEGD. « Grâce à ces connaissances et au travail de collaboration, nous avons créé un processus unique qui permet à nos patients d'avoir recours aux bons sous-spécialistes et ce, dans un délai acceptable. »

L'un des principaux éléments de ce nouveau processus de triage est la séance de groupe pour les nouveaux patients dirigée par un praticien, qui a généralement lieu dans les 2 à 4 semaines suivant la référence du médecin. « Les patients reçoivent de l'information sur la douleur chronique, les services offerts à l'Unité Alan-Edwards de gestion de la douleur ainsi que les ressources disponibles dans la communauté et en ligne, » dit le Dr Shir.

Le nouveau processus a permis à l'Unité Alan-Edwards de gestion de la douleur de réduire le temps d'attente moyen de deux ans en 2009 à six mois aujourd'hui, et ce, malgré un nombre sans cesse croissant de consultations pendant la même période. Il s'agit de loin du temps d'attente le plus court de toutes les unités tertiaires de gestion de la douleur au Québec, et l'un des plus bas au Canada.

Pour les patients, la diminution de la durée des temps d'attente a fait toute la différence.

Source

catégories: Population, Services de santé, Actualités, Professionnel, Réseau de la santé, Établissement, Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 22 octobre 2019