Santé Montréal

Nouvelle

- Population, Santé des femmes, Santé des hommes, Actualités

Semaine pour un Québec sans tabac 2018

La 41e édition de la campagne lève le voile sur les conséquences du fléau qu’est le tabagisme. Le slogan choc traduit hélas une terrible réalité : Le tabac laisse des marques.

Au premier jour de la Semaine pour un Québec sans tabac, le Conseil québécois sur le tabac et la santé a révélé des chiffres alarmants sur les maladies dues à celui-ci.

  • Les fumeurs sont jusqu’à dix fois plus à risque de souffrir d’un cancer de la bouche que les gens qui ne fument pas.
  • Les personnes qui fument sont quatre fois plus à risque d’avoir une maladie du cœur que les non-fumeurs.
  • 85 % des cancers du poumon sont dus au tabagisme.
  • Le tabagisme est responsable de 60 % des décès liés au cancer de la gorge.

Des services gratuits et efficaces pour arrêter de fumer 

Cessez de fumer avec les services J’ARRÊTE

Geneviève Brouillette, porte-parole de la Semaine pour un Québec sans tabac, a été touchée de près par le tabagisme. « Beaucoup trop de gens que j’aime sont décédés d’un cancer causé par les produits du tabac dans les dix dernières années. » La comédienne encourage les personnes souhaitant s’affranchir du tabac à utiliser les services J’ARRÊTE. « Ils ont aidé plus de 250 000 fumeurs à s’affranchir de leur dépendance, depuis maintenant 15 ans! Si un quart de million de personnes ont réussi à cesser de fumer, c’est que c’est possible pour tous! N’attendez pas un diagnostic de cancer ou de maladie chronique pour passer à l’action. Faites-le pour vous, faites-le aussi pour ceux qui vous aiment et pour avoir la chance de voir grandir vos enfants et vos petits-enfants », indique-t-elle.

Les fumeurs peuvent maximiser leurs chances de réussir en obtenant gratuitement le soutien offert par la ligne téléphonique 1 866 JARRETE (1 866 527-7383), les centres d’abandon du tabagisme et le site jarrete.qc.ca, basé sur la thérapie d’acceptation et d’engagement, une méthode novatrice pour arrêter de fumer qui a fait ses preuves aux États-Unis. 

Le Défi J’arrête, j’y gagne!

De même, au cours de la Semaine pour un Québec sans tabac, les fumeurs sont invités à relever le Défi J’arrête,  j’y  gagne.

En s’inscrivant au Défi, les participants s’engagent à ne pas fumer pendant six semaines, soit du 5 février au 18 mars 2018. Depuis 2000, deux participants sur trois en moyenne ont réussi à ne pas fumer pendant les six semaines, ce qui représente plus de 285 000 personnes. On peut s’inscrire à defitabac.ca jusqu’au 5 février 2018.

Sources

catégories: Population, Santé des femmes, Santé des hommes, Actualités