Santé Montréal

Santé dentaire

Cliquer pour fermer l'accordéon

Cliquer pour ouvrir l'accordéon

Description

Haut de page

Symptômes

Haut de page

Quand consulter

Haut de page

Complications

Haut de page

Protection et prévention

Comment maintenir une bonne santé buccodentaire?

Adopter de bonnes habitudes d’hygiène buccodentaire

  • Se brosser les dents deux fois par jour avec un dentifrice fluoré et en contrôler l’usage chez les tout-petits

Les habitudes se prennent tôt dans la vie, notamment le brossage des dents.

Consulter la section « Les dentifrices fluorés »
MSSS - Brossage des dents chez les enfants de 6 ans et moins - Position du directeur national de santé publique

  • Utiliser la soie dentaire une fois par jour

 

Avoir une alimentation favorable à la santé buccodentaire

Les habitudes se prennent tôt dans la vie, notamment face au choix des aliments.

Institut national de santé publique du Québec - Guide Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à 2 ans - Premières dents

Ordre des hygiénistes dentaires du Québec - Les fluorures

 

Faire des visites régulières chez le dentiste

Le dentiste et l'hygiéniste dentaire jouent un rôle important dans la prévention des maladies dentaires. Lors d'une visite, ils peuvent :

  • Dépister les petits problèmes avant qu'ils ne s'aggravent.
  • Effectuer un nettoyage pour enlever le tartre qui cause les maladies des gencives.
  • Donner des conseils pour prévenir les problèmes buccodentaires (alimentation, brossage des dents, utilisation du fluor, etc.).
  • Utiliser des techniques pour protéger les dents, comme l'application de fluor ou d'agents de scellement dentaire.

La fréquence des visites dépend de chaque personne. En effet, selon le niveau de risque à la carie, l'accumulation de tartre, les problèmes de gencives,  etc., chaque cas est unique. Parlez-en au dentiste afin de connaître la fréquence qui convient le mieux pour une santé buccodentaire optimale.

Pour trouver un dentiste, consulter le site Internet de l’Ordre des dentistes du Québec

La première visite chez un dentiste se fait habituellement vers l’âge de 1 an,  pour permettre :

  • Au dentiste de diagnostiquer une condition anormale au plus tôt.
  • Au parent de recevoir les conseils appropriés aux besoins de l’enfant.
  • À l'enfant de s'habituer à l'environnement d'un cabinet dentaire.

La visite chez le dentiste est particulièrement importante pour l'enfant. Le dentiste et l'hygiéniste dentaire vont aider à  ce qu’une bonne technique de brossage soit utilisée. Au besoin, ils appliqueront du fluor et des agents de scellement dentaire pour protéger ses dents. Le dentiste pourra également détecter d'éventuels problèmes orthodontiques (malocclusions). Enfin, il donnera tous les conseils nécessaires pour prendre soin des dents de l’enfant.

La Régie de l'assurance maladie du Québec prend en charge certains services dentaires chez les enfants de 9 ans et moins.

Les habitudes se prennent tôt dans la vie, notamment pour la visite régulière chez le dentiste.  

Institut national de santé publique du Québec - Guide Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à 2 ans - Premières dents

 

 

Prévenir et réduire les blessures à la bouche et aux dents

  • Utiliser un protecteur buccal

Il est important d’intégrer l’utilisation régulière d’un protecteur buccal lorsque requis pendant les loisirs et lors de la pratique d’activités sportives pour prévenir les blessures à la bouche et aux dents.

Ordre des dentistes du Québec - Sport et protecteur buccal

  • Éviter le perçage buccal « piercing » et les bijoux dentaires

Le perçage buccal et les bijoux dentaires peuvent entraîner l’usure des dents, l’irritation des gencives tout en étant une source potentielle d’infection lorsque réalisés dans des conditions sanitaires non sécuritaires.

Ordre des dentistes du Québec - Les bijoux dentaires

Ordre des dentistes du Québec - Le perçage buccal

Haut de page

Facteur de risques

Haut de page

Aide et ressources

Haut de page

Traitements

Haut de page

Personnes à risques

Haut de page

Éditée par : Direction régionale de santé publique de Montréal.
Dernière mise à jour le : 2015.05.22