Santé Montréal

Coronavirus COVID-19

Informations et recommandations aux Montréalais

   

 Coronavirus (COVID-19)

Retrouvez l'information sur le site Quebec.ca/coronavirus.

Si la COVID-19 vous inquiète ou si vous présentez des symptômes comme de la toux ou de la fièvre, vous pouvez contacter, sans frais, le 514 644-4545 pour la région de Montréal,  le 418 644-4545 pour la région de Québec et le 1 877 644-4545 ailleurs au Québec.

Les informations concernant la santé des Montréalais se trouvent ici : santemontreal.ca/coronavirus.

Guide autosoins (PDF)

Ce guide est conçu pour aider les gens à prendre les meilleures décisions possibles pour leur santé et celle de leurs proches durant la pandémie de la COVID-19. Il permet plus précisément de connaître les meilleurs moyens de se protéger de la COVID-19, de prendre soin de soi, de donner les soins de base à son entourage et de savoir où et quand consulter si l'on a besoin de soins ou de services.

Situation actuelle à Montréal

Dernière mise à jour des données le 8 avril 2020, à 13 h 30

Nombre total de cas confirmés de COVID-19 : 4 775 

Nombre total de décès : 74

Nombre total de CHSLD et de résidences privées pour aînés (RPA) en éclosion : 39 sur 294 établissements
 

CIUSSS Total de cas confirmés¹ Répartition des cas (%) Taux pour
100 000
personnes
Total de décès
CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal  1 042 28,2 280,4 10
CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal 622 16,8 193,4 7
CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal 731 19,8 134,8 10
CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal 704 19,0 155,5 23
CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal 602 16,3 159,6 20
Territoire à confirmer² 1 074 - - 4
Total à Montréal 4 775 - 231,2 74

¹Source : Fichier du DCIMI, en date du 7 avril 17 h
²l'adresse de résidence est en cours de documentation et ne permet pas de répertorier le territoire d'appartenance pour le moment 

Arrondissement ou ville liée Total de cas confirmés¹ Répartition des cas (%) Taux pour
100 000
personnes
Ahuntsic–Cartierville     223 6,0 166,1
Anjou     47 1,3 109,8
Baie-D'Urfé     < 5 0,1  n.p.
Beaconsfield     13 0,4 * 67,3
Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce     453 12,2 272,0
Côte-Saint-Luc     241 6,5 742,7
Dollard-des-Ormeaux     64 1,7 130,9
Dorval   37 1,0 194,9
Hampstead     28 0,8 * 401,5
Kirkland     12 0,3 * 59,6
Lachine     78 2,1  175,3
LaSalle     267 7,2 347,4
L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève     20 0,5  * 108,6
Mercier–Hochelaga-Maisonneuve     195 5,3 143,4
Montréal-Est     5 0,1 n.p.
Montréal-Nord     165 4,4 195,9
Montréal-Ouest     5 0,1 n.p.
Mont-Royal     38 1,0 187,4
Outremont     131 3,5 546,9
Pierrefonds–Roxboro   69 1,9 99,6
Plateau-Mont-Royal   203 5,5  195,2
Pointe-Claire     30 0,8 * 95,6
Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles     161 4,3 150,8
Rosemont–La Petite Patrie     227 6,1 162,6
Sainte-Anne-de-Bellevue     5 0,1 n.p.
Saint-Laurent     152 4,1 153,8
Saint-Léonard     103 2,8 131,5
Senneville     < 5 0,1  n.p.
Sud-Ouest     171 4,6 218,8
Verdun     141 3,8 203,7
Ville-Marie   164 4,4 183,9
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension     199 5,4 138,3
Westmount     55 1,5 270,8
Territoire à confirmer² 1 067 - -
Total à Montréal     4 775 - 231,2

¹Source : Fichier du DCIMI, en date du 7 avril 17 h

²L'adresse de résidence est en cours de documentation et ne permet pas de répertorier le territoire d'appartenance pour le moment 

* En raison du petit nombre de cas en relation avec la population totale du territoire, la précision de valeur obtenue pour le taux est considérée comme n'étant pas optimale et doit donc être interprétée avec prudence     
n.p. En raison du très petit nombre de cas en relation avec la population totale du territoire, la précision de valeur obtenue pour le taux est considérée comme étant trop faible pour être diffusée

Groupe d'âge Total de cas confirmés¹ Répartition des cas (%) Taux pour
100 000
personnes
0-4 ans 34  0,7 * 30,7
5-9 ans 33 0,7 * 30,6
10-19 ans 165 3,5 83,0
20-29 ans 696 14,6 216,1
30-39 ans 772 16,2 235,0
40-49 ans 837 17,6 300,7
50-59 ans 708 14,9 275,8
60-69 ans 505 10,6 233,2
70-79 ans 368 7,7  254,3
80 ans et + 646 13,6 639,3
Manquant 11 - -
Total 4 775 - 231,2

¹Source : Fichier du DCIMI, en date du 7 avril 17 h

* En raison du petit nombre de cas en relation avec la population totale du groupe d'âge, la précision de valeur obtenue pour le taux est considérée comme n'étant pas optimale et doit donc être interprétée avec prudence
 

Contribuez à aplatir la courbe : Aplatir.ca

Aplatir.ca (la version française de Flatten.ca) a été conçu pour sensibiliser la population, ainsi qu'à aplatir la courbe de propagation de la COVID-19, en fournissant des données pertinentes à toutes les Canadiennes et les Canadiens, ainsi qu’au réseau de la santé. Ce site fonctionne sur la participation volontaire de la population. Toutes les personnes qui remplissent le formulaire participent à améliorer la représentativité de l'information sur le site. 

Ces données permettent de suivre l’évolution dans la population, sans identifier les individus. Tout le monde est encouragé à participer, plus particulièrement les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19.

Si vous avez des symptômes

Les principaux symptômes de la COVID-19 sont les suivants : fièvre, toux ou difficultés respiratoires

Les symptômes peuvent être légers (similaires à un rhume) ou plus sévères (tels que ceux associés à la pneumonie et à l’insuffisance pulmonaire).

Vous croyez avoir une infection à la COVID-19

Contactez d’abord la ligne téléphonique 514 644-4545 (sans frais) avant de consulter. Une infirmière évaluera la situation et vous transmettra des recommandations appropriées. Si une consultation médicale est requise dans une clinique désignée COVID-19, l’infirmière vous donnera un rendez-vous. Si votre état de santé nécessite une hospitalisation, l’Hôpital général juif (clientèle adulte) et le CHU Sainte-Justine (clientèle pédiatrique) demeurent les centres désignés pour l’hospitalisation des cas confirmés.

Vous avez été exposé à une personne qui a reçu un diagnostic de la COVID-19

Vous avez reçu un diagnostic de la COVID-19

Cliniques de dépistage COVID-19

Les personnes qui répondent aux critères suivants peuvent se présenter pour un test de dépistage sans avoir à obtenir un rendez-vous.

Note : le personnel infirmier effectue un triage selon les critères afin de sélectionner les personnes pouvant passer un test de dépistage.

Horaires et lieu Critères pour le sans rendez-vous

Heures d’ouverture
7 jours sur 7, de 8 h à 16 h

 

Lieu  
Place des festivals (Quartier des spectacles)
Entrée au coin de la rue St-Urbain et boul. de Maisonneuve

Vous devez répondre à deux critères, dont UN critère de contact et UN critère clinique

Critères de contact :

  • Toute personne qui a voyagé à l’extérieur du Canada
    - qui est de retour au pays depuis le 1er mars OU
    - qui a des symptômes depuis 14 jours et moins OU
    - qui vous a fréquenté un des lieux publics ciblés par les autorités de santé publique (consultez quebec.ca/coronavirus) OU 
  • Toute personne qui est en contact étroit avec un cas confirmé ou une personne sous investigation à la COVID-19 OU
  • Toute personne qui a reçu la consigne de demeurer en isolement volontaire à domicile OU

Critères cliniques :

  • Toute personne qui est en contact étroit avec un voyageur qui a un ou plusieurs des symptômes OU
  • Toute personne qui a un ou plusieurs des symptômes suivants :
    • Fièvre ou frissons OU
    • Toux OU 
    • Difficultés respiratoires qui ont débuté :
      • Durant votre voyage OU dans les 14 jours suivant votre retour de voyage
      • Dans les 14 jours suivant votre exposition potentielle
 

Si vous vous présentez à la clinique extérieure sans rendez-vous

  • Apportez votre carte d’assurance maladie ou une pièce d’identité
  • Habillez-vous chaudement, la clinique est en partie à l’extérieur
  • SVP, suivez les consignes des intervenants sur place
  • Respectez la distance d’un mètre entre les personnes, à moins d’avoir reçu un masque

Important | Avec ou sans carte d’assurance maladie, les gens peuvent avoir un test de dépistage de la COVID-19 si requis.

Il est demandé d’éviter de prendre les transports en commun pour vous rendre sur le site. Ainsi, on réduit le risque de propagation. Les moyens de transport à privilégier pour se rendre à la clinique : en voiture, à pied, en taxi ou avec un proche. Si vous choisissez de prendre le taxi ou le transport en commun, respectez les consignes sanitaires pour vous protéger et pour protéger les autres.

En savoir plus sur la clinique, les trajectoires et les tests.

La nouvelle clinique de dépistage au volant de la COVID-19 a ouvert ses portes le dimanche 29 mars, au centre Quartier Cavendish, à Côte Saint-Luc SUR RENDEZ-VOUS SEULEMENT (514 644-4545).

Cette nouvelle Clinique de dépistage n’est pas un centre sans rendez-vous. Les dépistages au volant sont effectués uniquement sur rendez-vous. Les personnes sont seulement dépistées dans leur véhicule, elles ne sont pas autorisées à quitter.

Plus d'information sur la Clinique de dépistage au volant COVID-19

Il existe actuellement deux autres cliniques désignées COVID-19 avec rendez-vous, dans l'Est et l'Ouest de l'île de Montréal.

Vous devez appeler au 514 644-4545 (sans frais) pour obtenir un rendez-vous avant de vous présenter.

Consignes pour les personnes malades en attente d'un test ou du résultat d'un test

Mesures à prendre pour les personnes en attente de résultats de test de dépistage du coronavirus : s'isoler à la maison jusqu'à l'obtention des résultats de test. Consultez les consignes (PDF)

Transports

Aéroport de Montréal

L’Agence de santé publique du Canada remet aux voyageurs de retour de l’étranger, en zone sécurisée, les consignes sur l’isolement obligatoire durant 14 jours, à domicile. Consultez les conseils pour vous protéger, protéger vos proches et la population (PDF)

Questions-Réponses

Consultez les réponses aux questions les plus souvent posées, sur le site quebec.ca/coronavirus.
Les réponses aux questions suivantes sont élaborées et validées par des experts de la Direction régionale de santé publique de Montréal. Elles vous informent des consignes spécifiques qui s'adressent aux Montréalais et répondent à vos questions les plus fréquentes.

Non, tous les cas confirmés de COVID-19 sont contactés très rapidement par les équipes de la Direction de santé publique de Montréal afin d'identifier les personnes ayant eu un contact avec la personne atteinte et mettre en place toutes les mesures de nettoyage et désinfection.

Les personnes ayant eu un contact significatif avec le cas confirmé sont également contactées par la santé publique pour isolement et suivi des symptômes.

Directives de santé publique pour les services de garde d'urgence offerts aux travailleurs des services essentiels (PDF)

En plus de la distance physique à considérer, il y a aussi le temps passé avec une personne. Ce sont ces deux éléments qu’il faut considérer pour répondre à cette question.

Rappelons comment se transmettent les coronavirus. Ils se propagent le plus souvent par :

  • Contact étroit avec une personne infectée lorsque cette personne tousse ou éternue
  • Contact des mains avec des surfaces infectées puis avec la bouche, le nez ou les yeux.

Donc, afin d’éviter de contracter la maladie, il faut :

  • Éviter les contacts étroits (rapprochés) avec toute personne infectée
  • Éviter le contact des mains avec des surfaces infectées, car il y a risque de toucher sa bouche, son nez ou ses yeux avec ses mains.

Dans le cas de personnes en santé, une distance d’un (1) mètre est suffisante si la durée du contact est brève (moins de 10 minutes). 

Si la durée du contact est plus de 10 minutes, il est recommandé de garder une distance plus grande d’au moins 2 mètres.  

Dans le cas d’une personne avec symptômes en isolement à la maison, nous demandons de respecter 2 mètres. D’autres consignes sont aussi recommandées et transmises par la santé publique pour cette situation précise.

Nous ne recommandons pas l’utilisation d’installations communes, quelle qu’elles soient.

  • Le gouvernement du Québec recommande d'ajuster vos heures de déplacement en transport en commun pour éviter la foule aux heures de pointe.
  • Dès que possible ou lorsque vous arrivez à destination, n’oubliez pas de vous laver les mains.

Si vous avez été en contact rapproché avec une personne qui a reçu le diagnostic de la COVID-19, vous serez appelé rapidement par une équipe de santé publique de la Direction régionale de santé publique de Montréal pour vous donner des consignes pour vous protéger et protéger vos proches.  

Ce qui est le plus important présentement c’est qu’une personne infectée transmette le moins possible le virus, et si possible, ne le transmette pas du tout à d’autres personnes.

C’est normal de se sentir préoccupé ou inquiet quand vous entendez parler de la pandémie.

Tout le monde réagit différemment au stress, certaines personnes y réagissent plus fortement, par exemple les personnes ayant des problèmes de santé mentale, les enfants, les personnes qui aident à faire face à la situation actuelle, comme les équipes de santé publique, les soignants et les premiers répondants.

Voici quelques pistes pour vous aider à vous sentir mieux malgré le stress :

  • Évitez une exposition excessive à la couverture médiatique de COVID-19.
  • Prenez soin de votre corps. Prenez de grandes respirations, étirez-vous ou méditez. Essayez de manger des repas sains et équilibrés, de faire de l'exercice régulièrement, de dormir suffisamment et d'éviter l'alcool, le tabac et les drogues.
  • Prenez le temps de vous détendre et rappelez-vous que les sentiments forts s'estompent. Faites des pauses pour, lire ou faire du sport. Il peut être bouleversant d'entendre parler de la crise et de voir des images à répétition. Essayez de faire d'autres activités qui vous plaisent pour reprendre votre vie normale.
  • Communiquez avec vos proches. Partagez vos préoccupations et vos sentiments avec un ami ou un membre de votre famille.  
  • Maintenez un sentiment d'espoir et une pensée positive.

Si avez déjà des problèmes de santé mentale, par exemple la dépression ou l’anxiété : continuez vos traitement, ceux-ci vont vous aider à traverser cette période de stress.

Si vous éprouvez de l’inquiétude ou de l’anxiété par rapport au coronavirus, vous pouvez communiquer avec le 1 877 644-4545.

Peut-être que vous vous sentez plus isolé ou vulnérable, par exemple parce que : 

  • C’est difficile pour vous de lire ou d’écrire.
  • C’est difficile de communiquer en français ou en anglais.
  • Vous avez de la difficulté à avoir accès à des soins de santé pour des problèmes qui vous préoccupaient déjà, avant cette pandémie.
  • Vous avez des limitations physiques ou un handicap qui font que c’est difficile de se laver les mains souvent, ou de se couvrir la bouche quand vous toussez ou vous éternuez.
  • Vous avez besoin d’aide  pour conserver votre autonomie.
  • C’est difficile pour vous d’avoir accès au transport adapté.
  • Vous avez peur de perdre votre emploi.
  • Vos conditions de travail sont peu flexibles.
  • Vous vous sentez seul ou isolé.
  • Votre logement est une source de souci parce qu’il est trop cher ou insalubre.
  • Vous avez de la difficulté à boucler les fins du mois avec assez d’argent pour vos besoins et ceux de votre famille.
  • Vous êtes une personne qui est réfugiée, demandeur d’asile, sans statut ou récemment immigrée,

Voici quelques pistes pour vous aider à vous sentir moins isolée ou vulnérable :

  • Communiquez avec les autres. Partagez vos préoccupations et vos sentiments avec un ami ou un membre de votre famille. Entretenez des relations saines.
  • Si vous éprouvez de l’inquiétude ou de l’anxiété vous pouvez communiquer le  1 877 644-4545.

Les enfants sont sensibles au stress dans leur environnement. Ils réagissent, en partie, à ce qu'ils voient de la part des adultes qui les entourent.

Les parents et personnes qui s'occupent des enfants peuvent réduire leurs craintes en abordant la COVID-19 avec calme et confiance. Les parents peuvent être plus rassurants pour leur entourage, en particulier pour les enfants, s'ils sont mieux préparés.

  • Prenez le temps de parler avec votre enfant de la pandémie de COVID-19. Écoutez les préoccupations de votre enfant et répondez à ses questions. Partagez les faits concernant la COVID-19 de manière à ce que votre enfant puisse comprendre.
  • Rassurez votre enfant sur le fait qu'il est en sécurité. Faites-lui savoir que c’est normal s'il se sent bouleversé. Expliquez-lui comment vous gérez votre propre stress afin qu'il puisse apprendre à faire face à la situation.
  • Limitez l'exposition de votre enfant à la couverture médiatique de l'événement. Les enfants peuvent mal interpréter ce qu'ils entendent et peuvent être effrayés par quelque chose qu'ils ne comprennent pas.
  • Aidez votre enfant à avoir une routine. Quand les enfants pourront retourner à l'école ou à la garderie en toute sécurité, aidez-les à reprendre leurs activités habituelles.
  • Soyez un modèle; faites des pauses, dormez suffisamment, faites de l'exercice et mangez bien. Gardez le lien avec vos amis et les membres de votre famille et comptez sur votre système de soutien social.

La pandémie COVID-19 peut avoir un impact émotionnel sur vous. Il y a des choses que vous pouvez faire pour réduire les réactions de stress et leurs séquelles : 

  • Reconnaître que le stress et ses séquelles peuvent avoir un impact sur vous.
  • Apprenez à reconnaître les symptômes, notamment physiques (fatigue, maladie) et mentaux (peur, repli sur soi, culpabilité).
  • Prévoyez du temps pour vous et votre famille. 
  • Créez un menu d'activités personnelles que vous aimez : appeler vos amis, faire du vélo, marcher ou lire un livre.
  • Faites une pause dans la couverture médiatique de COVID-19.
  • Demandez de l'aide si vous vous sentez dépassé ou si vous craignez que la COVID-19 affecte votre capacité à prendre soin de votre famille ou de vous-même comme vous le faisiez avant la pandémie. 
  • Un programme d’aide aux employés ou votre association professionnelle peuvent vous aider dès maintenant.  
  • Vous pouvez aussi communiquer avec le 514 644-4545.

Voici des outils pour vous adapter aux nouvelles mesures contre la COVD-19 :

Service 211 offert aux aînés du Grand Montréal

La ligne 2-1-1 est un service multilingue (200 langues) qui contribue à combattre l'isolement, la pauvreté et l'exclusion sociale en permettant aux citoyennes et citoyens de connaître et trouver des services communautaires et sociaux, de 8 h à 18 h, 7/7. 

Offrir son aide

Je contribue COVID-19

Toute personne ayant de l'expérience ou une formation en santé ou en services sociaux et qui souhaite apporter son aide quant à la situation liée à la propagation de la COVID-19 est invitée remplir le formulaire sur le site Je contribue COVID-19.

Je bénévole

Devenez bénévole! Engagez-vous auprès des organismes communautaires près de chez vous pour donner du temps! Il y a maintenant le portail Web jebenevole.ca pour faire le lien entre les organismes et ceux qui veulent prêter main-forte.

Si vous participez déjà à une initiative citoyenne ou prévoyez le faire, consultez ces consignes importantes pour vous protéger et protéger les gens que vous aidez (PDF). Ces recommandations visent à appuyer l’entraide communautaire tout en minimisant les risques de transmission de la maladie COVID-19.

Participez à l'étude Colcorona

Vous avez reçu un diagnostic de COVID-19, vous pourriez être admissible à participer à l’étude clinique financée par le gouvernement du Québec : Colcorona.org

Informations sur la COVID-19 en plusieurs langues

On reste à la maison et on sauve des vies! Le respect des consignes de santé publique du gouvernement du Québec est capital et permet de sauver des vies. Découvrez les infographies à télécharger en 14 langues!

Outils d'information

Propriétaires et résidents d'immeubles

Pour freiner la propagation du virus, la Direction régionale de santé publique de Montréal a émis des consignes pour les propriétaires et résidents d'immeubles à logements multiples (multiplex, tours à condos, etc.). Ces consignes visent à accroître la désinfection des aires communes, mais aussi à rappeler l'importance d'éviter les allées et venues de visiteurs.

Les livraisons doivent être laissées à l'extérieur ou dans le hall d'entrée. Les personnes peuvent demander l'aide de leurs voisins si elles éprouvent de la difficulté à porter leurs colis ou à se déplacer, et ce, dans le respect des consignes de distanciation sociale. La solidarité sociale doit être au rendez-vous. 

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Éditée par : Direction régionale de santé publique.
Dernière mise à jour le : 08 avril 2020