Santé Montréal

- Population, Prévention, Actualités, Professionnel, Direction de santé publique

Hausse importante de décès par surdose de drogues (crack, cocaïne, amphétamines, GHB) à Montréal

Avis à la population - Hausse importante de décès par surdose de drogues (crack, cocaïne, amphétamines, GHB) à Montréal

AVIS À LA POPULATION

Au cours du mois de juillet 2020, le Bureau du Coroner du Québec a signalé 23 décès possiblement ou probablement liés à une intoxication aux drogues de rue à Montréal. Près de la moitié sont survenus entre le 20 et le 28 juillet. Il s’agit du nombre le plus élevé de décès en un mois depuis la vigie des surdoses instaurée en 2014.

L’augmentation touche particulièrement des hommes âgés entre 20 et 59 ans, décédés à domicile dans des quartiers et villes périphériques de la région. Il y a eu six décès entre le 3 et le 11 août 2020, dont la moitié chez des personnes de moins de 30 ans.

Les drogues rapportées, souvent en mélange, sont essentiellement des stimulants (crack, cocaïne, amphétamines). Les risques de décès par surdose de stimulants sont augmentés en condition de température ambiante élevée. Cinq cas seraient associés à des opioïdes, dont un seul évoquant possiblement du fentanyl (poudre mauve).

La santé publique de Montréal invite à la prudence

La Direction régionale de santé publique de Montréal invite les utilisateurs de drogues et leur entourage à être prudents.

1. Faire circuler l’information.

2. Suivre les pratiques de consommation à risques réduits :

  • Pour les personnes qui consomment par injection, fréquentez régulièrement les services de consommation supervisée
  • Évitez de consommer seul
  • Lorsque plusieurs personnes consomment, évitez de consommer tous en même temps
  • Diminuez la dose de drogue pour tester ses effets
  • Avoir de la naloxone disponible et savoir l’utiliser lorsqu’une personne présente des signes de surdose (la naloxone est un médicament utilisé pour renverser les effets d'un surdosage d'opioïdes. Elle est disponible sans ordonnance et gratuite dans toutes les pharmacies)
  • Utilisez, si possible, des bandelettes de détection du fentanyl
  • Appelez le 911 en cas de surdose (la Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose assure l’immunité contre les poursuites pour possession simple aux témoins de surdose ayant composé le 911)

Source

À consulter aussi

catégories: Population, Prévention, Actualités, Professionnel, Direction de santé publique

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 25 septembre 2020