Santé Montréal

- Professionnel, Direction de santé publique

Des atouts pour une bonne santé mentale des jeunes Montréalais

Des atouts pour une bonne santé mentale des jeunes Montréalais

Une publication de la Direction régionale de santé publique de Montréal

La Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) publie un fascicule sur la santé mentale florissante des jeunes Montréalais

À partir des données disponibles dans l'Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS 2016-2017), la DRSP s’est intéressée à certains aspects de la santé mentale, mais d’un point de vue positif. Dans le cadre de la Semaine de la santé mentale de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), un fascicule a été publié.

On reconnaît que plusieurs éléments peuvent influencer la santé mentale des jeunes. Ceux qui sont abordés dans ce fascicule concernent leurs habitudes de vie, les différents environnements qu’ils fréquentent, leur estime d’eux-mêmes et leurs ressources personnelles.

Examiner ces facteurs associés à la santé mentale sous un angle positif permet d’orienter les interventions de promotion de la santé mentale auprès de l’ensemble des adolescents.

Quelques données

À Montréal, environ la moitié (44%) des jeunes présente une santé mentale florissante.

Cela signifie qu’ils sont heureux, satisfaits de leur vie et fonctionnent bien au quotidien.

Les résultats révèlent que ces jeunes sont proportionnellement plus nombreux parmi ceux qui :

  • Se sentent bien soutenus dans leur environnement familial, scolaire, par leurs amis ou par leur communauté, comparativement à ceux qui s’estiment moyennement/faiblement soutenus.
  • Ont une participation sociale élevée dans leur famille, leur milieu scolaire ou leur communauté, comparativement à ceux qui rapportent une participation moyenne/faible.
  • Rapportent avoir une estime d’eux-mêmes élevée comparativement à ceux en ayant une modérée/faible.
  • Ont un sentiment d’efficacité personnelle élevé, des aptitudes aux relations interpersonnelles élevées ou une capacité élevée de résolution de problème lorsque comparés à ceux qui présentent de plus faibles niveaux de ces ressources personnelles.
  • Sont actifs ou modérément actifs, comparativement à ceux qui le sont peu/pas.

À consulter aussi

Source

catégories: Professionnel, Direction de santé publique

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 08 novembre 2019