Santé Montréal

- Professionnel, Direction de santé publique, Actualités

Réduire l’insécurité alimentaire à Montréal

Réduire l’insécurité alimentaire à Montréal - Les actions de la Direction régionale de santé publique (DRSP)

Les actions de la Direction régionale de santé publique (DRSP)

En 2015-2016, 13,6 % de la population vivait en situation d’insécurité alimentaire sur l’île de Montréal. L’insécurité alimentaire est définie comme étant un accès inadéquat ou incertain aux aliments en raison d’un manque de ressources financières.

L’insécurité alimentaire et la pauvreté sont deux problématiques intimement liées. Sur l’île de Montréal, en 2015 plus de 335 000 individus vivaient en situation de pauvreté. Ceci a été défini selon la mesure du panier de consommation (figure 1). Celle-ci désigne la mesure de faible revenu fondée sur le coût d'un panier de biens et de services correspondant à un niveau de vie de base (coûts de la nourriture, de l'habillement, des chaussures, du transport, du logement et des autres dépenses).  

Actions de la Direction régionale de santé publique (DRSP) pour réduire l’insécurité alimentaire à Montréal

Agrandir la carte

Une multitude d’actions

Pour aider les ménages en situation de pauvreté, une multitude d’actions doivent être déployées sur l’ensemble du territoire et par plusieurs acteurs. 

Tous les ans, grâce au Plan d'action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale, la DRSP finance à l’échelle locale une vingtaine d’organismes communautaires pour améliorer la situation. On cible l’accès à distance de marche et l’accès à faible coût aux fruits et aux légumes dans les secteurs défavorisés et mal approvisionnés.  

En 2019, la DRSP a également financé à l’échelle régionale six projets pour améliorer la sécurité alimentaire des personnes vulnérables par rapport à l’alimentation.

De plus, afin de connaitre les retombées des actions financées et identifier les besoins réels des populations les plus vulnérables, la DRSP a mandaté une chaire de recherche à cet effet. Les résultats serviront à mieux orienter le programme actuel de financement.

Toutes ces actions se veulent complémentaires à celles initiées par les partenaires montréalais. Enfin,pour mettre fin à l'insécurité alimentaire, des stratégies d'action axées sur l'augmentation du revenu des ménages en situation de pauvreté, ainsi qu'une meilleure accessibilité à des logements sociaux et abordables sont un incontournable.

Source

catégories: Professionnel, Direction de santé publique, Actualités

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Dernière mise à jour le : 28 mai 2020