Santé Montréal

Mesures d'urgence

Mesures d'urgence

En vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (article 373.2), la directrice régionale de santé publique est responsable dans sa région d'identifier les situations susceptibles de mettre en danger la santé de la population et de voir à la mise en place des mesures nécessaires à sa protection.

En pratique

Les menaces à la santé de la population prennent plusieurs formes : elles peuvent être naturelles, accidentelles ou intentionnelles, elles peuvent être d’origine biologique, chimique ou physique. Sous l’autorité de la directrice régionale de santé publique, la Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal doit être prête à détecter les menaces, à intervenir quand un incident survient et à favoriser le rétablissement une fois la menace contrôlée et ce, pour toute la population montréalaise.

Avant un incident, la Direction régionale de santé publique collabore avec ses partenaires dans l’élaboration et la mise à jour de plans de réponse aux urgences, dans l’harmonisation des pratiques et dans l’organisation de simulations et d’exercices. Quand c’est possible, elle travaille au développement de politiques visant à réduire la probabilité de survenue de certaines urgences ou leurs conséquences sur la population.

Durant un incident, la Direction régionale de santé publique peut procéder à des enquêtes épidémiologiques avec les pouvoirs conférés par la Loi sur la santé publique. Elle assure aussi aux partenaires une expertise de pointe dans l’évaluation et la gestion des risques. Enfin, elle informe la population, les intervenants et les décideurs sur les mesures à prendre pour se protéger.

Après un incident, la Direction régionale de santé publique analyse les conséquences sur la santé, l’efficacité des mesures mises en place et la capacité des organisations à faire face à un incident similaire dans le futur.

L’affaire de tous

Une urgence majeure a une progression ou une ampleur qui dépasse les capacités courantes d’une organisation. Elle demande l’implication de plusieurs partenaires et la mobilisation rapide de ressources additionnelles. A ce titre, l’article 97 de la Loi sur la santé publique stipule que « Lorsqu'un directeur de santé publique est d'avis dans le cours d'une enquête épidémiologique qu'il ne peut intervenir efficacement ou dans les délais requis pour réaliser son enquête ou pour protéger la santé de la population, il peut mettre en opération le plan de mobilisation des ressources des établissements de santé et de services sociaux de son territoire prévu au plan d'action régional de santé publique et celles-ci sont alors tenues de se conformer aux directives du directeur. »

Ressources Web - mesures d’urgence en santé publique