Santé Montréal

Publication - Description

Titre:  Rapport cuisson au bois


2019 | 8 pages

Auteur(s) : Coordination : Véronique Duclos, David Kaiser ; Auteur : Louis-François Tétreault ; Collaborateurs : Rosalie Marion, Luyao Zhang

Résumé

La pollution de l'air extérieur est reconnue pour être une source importante du fardeau économique, environmental et sanitaire (OECD 2014).  Bien que le Canada ait réalisé des progrès significatifs dans la réduction des concentrations de certains polluants de l'air, son fardeau demeure significatif et ceci en particulier dans les centres urbains (Health Canada 2013).

En 2017, sur le territoire de l'agglomération de Montréal, 34 journées de mauvaises qualités de l'air ont été enregistrées aux stations du réseau de surveillance de la qualité de l'air (RSQA) (ville de Montréal 2018).  En comparaison aux bilans des années antérieures à 2016, il s'agit d'une réduction d'environ la moitié du nombre de journées de mauvais qualité de l'air sur le territoire enregistré par le RSQA. 

Malheureusement, cette réduction n'a pas été occasionnée par une amélioration soudaine de la qualité de l'air sur le territoire, mais par la fermeture de la station 13 à laquelle 42 jours de mauvaise qualité de l'air avaient été enregistrés en 2015 (ville de Montréal).  Cette station était située dans le panache des émissions d'une pizzeria utilisant la combustion du bois et, selon l'estimation de la ville de Montréal, serait responsable de plus de 80% des journées de mauvaises qualités de l'air à cette station (ville de Montréal 2017).

ISBN 978-2-550-84420-4 ( version PDF )