Santé Montréal

Portrait des jeunes montréalais de 6e année

Les résultats de l’enquête TOPO réalisée en 2017 auprès des jeunes montréalais de 6e année ont été rendus publics lors du Grand Rendez-vous montréalais « Comment vont nos jeunes? » jeudi le 10 mai 2018.

Cet événement a réuni des représentants des milieux scolaire, municipal, communautaire, philanthropique et du réseau de la santé et des services sociaux. Le but : mobiliser les acteurs montréalais pour améliorer la santé et la réussite éducative des jeunes tant au primaire, qu’au secondaire. 

Les données fournies par l’enquête TOPO ont permis de dégager certains enjeux prioritaires. Près de 13 400 jeunes et 7 800 parents ont répondu à l’enquête portant sur les habitudes de vie, la santé physique et émotionnelle, la vie scolaire, l'intimidation, le contexte familial et la réussite scolaire.

Quel est le portrait des jeunes montréalais de 6e année ?

L'environnement familial

  • 72 % vivent dans une famille biparentale.
  • Près de 60 % d’entre eux sont nés d’un ou deux parents immigrants.
  • 57 % parlent plus d'une langue à la maison.

Un bon soutien social en général

  • 86 % des élèves déclarent un niveau de soutien élevé dans leur environnement familial.
  • 62 % bénéficient d'un niveau de soutien élevé de la part de leurs amis.
  • 54 % ont un niveau de soutien élevé dans leur environnement scolaire.

Des différences importantes entre garçons et filles

  • Les filles sont plus nombreuses à avoir un niveau de soutien des amis élevé (73 % c. 51 %).
  • 53 % des garçons ont rapporté avoir eu des comportements d’agressivité directe comparé 
    à 36 % des filles. 

Le risque de décrochage

  • 5 %, soit un élève sur 20, est à risque élevé de décrochage scolaire. 
  • Cette proportion est plus élevée chez les élèves issus de milieux défavorisés au plan matériel.

Des habitudes de vie à améliorer

  • 65 % n'atteignent pas les recommandations en matière d'activité physique, soit 60 minutes d'activité modérée ou intense au quotidien. Les filles sont plus nombreuses que les garçons à ne pas atteindre ces recommandations.
  • 62 % ne mangent pas les 6 portions de fruits et légumes recommandées chaque jour.
  • 40 % des élèves excèdent 2 heures par jour de temps écran en semaine, hors des heures d’écoles et 21 % y consacrent plus de 4 heures par jour.
  • 25 % dorment moins que 9 heures par jour, soit le nombre d’heures recommandées pour les jeunes de ce groupe d’âge.

Les élèves des milieux les plus défavorisés sont plus nombreux à :

  • consommer des boissons sucrées et de la malbouffe régulièrement.
  • passer plus de 4 heures par jour devant un écran.
  • ne pas être suffisamment actifs.

La Ville de Montréal, Québec en forme et la Fondation Lucie et André Chagnon ont contribué financièrement à la réalisation de l'enquête TOPO et du Grand Rendez-vous montréalais «Comment vont nos jeunes ?».

L’enquête TOPO a été effectuée en 2017 grâce à la collaboration des commissions scolaires de l'île de Montréal, de la Fédération des établissements d'enseignement privés, de l’Association des écoles juives et du soutien financier de Montréal - Métropole en santé. 

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Oui.

Non.

Envoyer.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.09.26