Santé Montréal

Environnement urbain et saines habitudes de vie

Stages en santé publique
- Environnement urbain et saines habitudes de vie

Mandat et principales activités

Le service Environnement urbain et saines habitudes de vie contribue à faire émerger, dans la région montréalaise, un milieu urbain favorisant la santé et la qualité de vie dans les collectivités locales. Le service vise, entre autres, à concrétiser les principes du développement durable en recommandant des modifications dans l’environnement bâti pour une meilleure santé de la population.

Les professionnels du service fournissent des conseils et produisent des connaissances sur les problèmes de santé reliés à l’environnement, sur les facteurs associés et sur les interventions visant à protéger une communauté ou à prévenir des problèmes de santé. Une valorisation de ces travaux est encouragée via la production d’avis, la rédaction de mémoires, le développement d’interventions dans la communauté, etc. Le service, en collaboration avec les CIUSSS, vise à influencer les politiques publiques et les pratiques, notamment, par le développement de partenariats avec les acteurs municipaux et institutionnels ainsi que l’accompagnement offert aux groupes communautaires.

Par ses activités d'acquisition, de traitement et de diffusion des connaissances, le service :

 Vise la prévention

 En favorisant

  • Des maladies respiratoires et cardiorespiratoires ainsi que des décès associés à une mauvaise qualité de l’air intérieur et extérieur
  • L’amélioration de la qualité de l’air extérieur et intérieur
  • Des problèmes de santé liés à l’insalubrité des logements
  • De l'insécurité alimentaire associée à l'inabordabilité des logements
  • L’accès à des logements salubres et abordables
  • Des décès liés aux épisodes de canicule et aux changements climatiques
  • La lutte aux îlots de chaleur urbains par le renforcement des aménagements verts dans tous les quartiers
  • La mise en place d'activités de prévention et protection en lien avec les épisodes de chaleur extrême
  • Des traumatismes routiers associés à la circulation automobile
  • La mise en place d'aménagements urbains sécuritaires favorisant la marche et le vélo
  • La réduction du volume et de la vitesse des déplacements automobiles
  • De l’embonpoint et de l’obésité associés à un faible niveau d'activité physique et une alimentation inadéquate
  • L’aménagement urbain intégrant la mixité des fonctions (résidentielle, commerciale et institutionnelle), les services de proximité et la mixité sociale
  • Le développement d’un réseau de transport collectif accessible et abordable et d’infrastructures facilitant les transports actifs (ex. voies cyclables, rues piétonnes, parcs, etc.)
  • L'amélioration de l’accès aux aliments santé dans des secteurs défavorisés et mal approvisionnés de Montréal
  • L'aménagement des cours d'école et autres espaces municipal et institutionnel pour favoriser la pratique d'activités physiques;
  • L'aménagement des cafétérias et autres espaces scolaires pour favoriser la saine alimentation
  • L'acquisition de connaissances des intervenants qui travaillent auprès des jeunes pour favoriser la pratique d'activités physiques et la saine alimentation
  • Des problèmes de santé associés au bruit environnemental (dérangement, troubles du sommeil, maladies cardiovasculaires) 
  • L'implantation de mesures de mitigation du bruit dans les quartiers affectés
  • L'élaboration d'une politique régionale de lutte contre le bruit environnemental
  • Des problèmes de santé en lien avec la qualité de l'eau et des sols
  • L'intégration des préoccupations de santé publique dans les projets qui pourraient avoir un impact important sur la santé (BAPE, mémoires, évaluations de scénario de transport, etc. )
  • Des problèmes de santé et décès en lien avec les urgences majeures et sinistres
  • Une planification concertée avec les partenaires municipaux pour la prévention et la réponse aux urgences majeures

Les stagiaires reçus par l'équipe du service Environnement urbain et saines habitudes de vie peuvent contribuer à des projets liés :

  • Aux systèmes de transport et à l’aménagement urbain, par exemple :

    • l’étude des facteurs environnementaux (ex. aménagements routiers) associés au nombre de piétons et cyclistes blessés;
    • l’estimation des impacts sur la santé de projets de transport;
    • la mesure du potentiel piétonnier des quartiers;
    • le développement de propositions d’aménagements ou d’avis de santé publique.

  • Aux saines habitudes de vie, par exemple :

    • l'élaboration de politiques sur les boissons sucrées;
    • la cartographie des infrastructures sportives scolaires;
    • l'évaluation de programmes visant la pratique d'activités physiques et la saine alimentation;
    • la rédaction de cadres de référence en activité physique ou en saine alimentation;
    • l'élaboration d'interventions en milieu scolaire favorisant les saines habitudes de vie.

  • Au bruit environnemental, par exemple :

    • l’évaluation d’interventions de mitigation du bruit;
    • l’élaboration de politiques de lutte contre le bruit environnemental.

  • Au logement et à la santé, par exemple :

    • l’évaluation d’interventions portant sur la salubrité des logements;
    • le développement de protocoles et de guides de pratique.

  • À l’environnement alimentaire, par exemple :

    • l’analyse de données à l’accès aux aliments santé et à leur consommation;
    • l’analyse de viabilité d’interventions soutenues par la DRSP (marchés, commerces alimentaires, agriculture urbaine, etc.);
    • le développement d’outils liés aux enjeux du système alimentaire (mémoires, études, etc.).

Demande de stage

Veuillez compléter le formulaire en cliquant sur le lien ci-dessous

Remplir le formulaire en cliquant ici

Pour plus d'informations veuillez contacter Sophie Basil à l'adresse courriel suivante : sophie.basil.ccsmtl@ssss.gouv.qc.ca

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 12 novembre 2019