Santé Montréal

Statistiques

Quelques exemples d’inégalités sociales de santé à Montréal :

  • L’espérance de vie varie de plus de 10 ans entre certains territoires.
  • Près de six années séparent l’espérance de vie des hommes pauvres de celle des hommes riches.
  • La mortalité est presque deux fois plus élevée dans la catégorie la plus faible de revenu par rapport à la catégorie la plus élevée de revenu.
  • Les personnes appartenant aux ménages les plus pauvres souffrent davantage d’obésité, de maladies cardiovasculaires, d’asthme, de maladies pulmonaires obstructives chroniques et sont plus susceptibles d’avoir une limitation d’activités.
  • Le faible poids à la naissance, le retard de croissance intra-utérine et la prématurité sont trois facteurs de risque qui touchent davantage les nouveau-nés des secteurs les plus pauvres et qui peuvent avoir un impact important sur leur santé même à long terme.
  • Chez les enfants des milieux les plus pauvres de Montréal, près de 4 sur 10 sont considérés vulnérables dans au moins une sphère de développement.

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Oui.

Non.

Envoyer.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.09.25