Santé Montréal

Statistiques

Malgré les progrès réalisés, les infections nosocomiales demeurent un sujet de préoccupation, et pour cause : 

  • Environ 1 200 patients contractent la DACD dans les hôpitaux montréalais chaque année (2015-2016); si la majorité des personnes atteintes s’en rétabliront, certaines devront subir une colectomie, d’autres en décèderont.
  • Parmi les bactéries multirésistantes aux antibiotiques :
    - Le nombre et le taux d’incidence des infections nosocomiales à entérocoques résistants à la vancomycine (ERV) ont doublé  entre 2012-2013 (35 cas; 0,15 par 10 000 jours-présence) et 2015-2016 (68 cas; 0,45 par 10 000 jours-présence). Les taux d’incidence des colonisations et des infections à ERV à Montréal représentent respectivement environ le double et le triple des taux provinciaux.  
  • Environ 700 bactériémies à S. aureus (toutes origines confondues) surviennent à chaque année à Montréal et environ 13% d’entre-elles sont des SARM. Une centaine d’éclosions de syndrome d’allure grippale (SAG)/Influenza et près d’une centaine d’éclosions de gastroentérites sont signalées dans les établissements de soins à chaque année.  Si leur survenue est difficilement évitable en raison de la prédominance de ces maladies dans la communauté (en particulier durant les périodes épidémiques), il est possible de minimiser leur impact en appliquant rapidement les mesures de prévention et contrôle. 

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Oui.

Non.

Envoyer.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.06.13