Santé Montréal

Programmes et interventions

Évaluation clinique d'un cas suspecté être atteint de la MVE

Voir Mise à jour MVE 2019

Le triage et l’évaluation clinique d’un patient sont essentiels pour déterminer s’il répond à la définition de cas suspect ; ce dernier doit répondre à au moins un des critères cliniques et un des critères épidémiologiques. Cette évaluation doit être effectuée le plus rapidement possible afin de mettre en place les mesures de prévention et de contrôle requises, donner les soins appropriés au patient et assurer la gestion des demandes d’analyses de laboratoire. Se référer au document de l’INSPQ intitulé : Maladie à virus Ebola : mesures de prévention et de contrôle pour les hôpitaux (2014) pour les recommandations quant au triage, à l’évaluation médicale et à l’hospitalisation et aux mesures de protection appropriées.

 

1. S’informer sur la situation épidémiologique

Pour connaitre la situation épidémiologique actuelle, consultez le site Web de l’OMS :

 

2. Triage

Si le patient : 

1)  présente une fièvre (T° ? 38 °C) objective ou subjective à début soudain 

OU 

des symptômes compatibles avec une MVE (tels que : diarrhées, vomissements, hémorragies) OU une combinaison de symptômes non spécifiques (tels que : fatigue, faiblesse, céphalée, douleur abdominale, myalgies, arthralgies, etc.) 

ET 

2) provient d’une zone à risque pour la maladie à virus Ebola depuis moins de 21 jours 

OU 

a été en contact avec un cas confirmé de maladie à virus Ebola depuis moins de 21 jours. 

 

Il est recommandé : 

  • d’isoler le patient dans une pièce fermée avec ou sans pression négative;
  • d’appliquer les précautions additionnelles contre la transmission par contact et par voie aérienne; 
  • de faire évaluer rapidement le patient par un médecin. 


3. Évaluer s’il s’agit d’un cas suspect avec le soutien de la Direction régionale de santé publique

La personne doit répondre à des critères cliniques et à des critères épidémiologiques (voir tableau synthèse ci-joint).

Pour du soutien à cette évaluation, consulter sans tarder le médecin de garde en maladies infectieuses à la Direction régionale de santé publique du CIUSSS Centre-Sud de l’île-de-Montréal en composant le 514 528-2400 (24 h/7 jours)

Si la personne répond aux critères, il faudra aviser sans délai : 

  • le médecin microbiologiste-infectiologue de garde;
  • l’équipe locale de prévention et contrôle des infections;
  • le directeur médical du Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ).

 

4. Avant de procéder aux prélèvements de spécimens

Le directeur médical du LSPQ organise une conférence téléphonique avec les personnes suivantes avant de décider d’acheminer un spécimen pour la recherche du virus Ebola :

  • le médecin traitant et le médecin microbiologiste-infectiologue de garde;
  • le directeur régional de santé publique ou son représentant;
  • le directeur national de santé publique ou le directeur de la protection de la santé publique.

Procéder au prélèvement de spécimens en milieu hospitalier en utilisant le Guide des services — Recherche du virus Ebola par détection d’acides nucléiques (LSPQ).
 

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 12 novembre 2019