Santé Montréal

Programmes et interventions

Les intoxications au CO sont des maladies à déclaration obligatoire (MADO). La Direction régionale de santé publique, via son système de garde en santé environnementale, enquête et intervient afin de s'assurer de la protection de la santé publique :

  • Elle identifie la source et s’assure de son contrôle
  • Elle identifie les personnes exposées, s’assure de leur protection immédiate et, au besoin, s’assure de leur référence pour une prise en charge médicale.
  • Elle informe sur le risque et les moyens de s’en protéger

La DRSP travaille en collaboration avec ses partenaires lors d'évènements graves impliquant des intoxications au CO. Elle travaille alors avec les pompiers, le Centre Antipoison du Québec, Urgence-Santé, les hôpitaux et les médecins en salles d’urgence ou en cliniques. Lorsque des travailleurs sont impliqués, elle collabore aussi avec l’inspecteur de la Commission des normes ,de l’équité, de la santé et la sécurité du travail (CNESST) pour protéger la santé des travailleurs. 

Surveiller l’état de santé de la population

La DRSP analyse les données en provenance d’enquêtes effectuées lors d’intoxications ou réalisées par le Bureau du coroner, en plus de faire des sondages. Les informations ainsi obtenues permettent d’informer la population et d'améliorer ses interventions de protection et de prévention. 

Ainsi, en 2017,  18 intoxications involontaires au CO d’origine environnementale ont étés déclarés à la santé publique. De plus il y a eu 5 décès accidentels. Parmi ces derniers, un seul est survenu suite à un incendie et quatre ont eu lieu à l’intérieur de véhicules lors de la tempête de neige en Mars 2017.

Prévenir la maladie et promouvoir la santé 

Chaque année, la DRSP intervient auprès des centres hospitaliers de soins de longue durée (CHSLD), des résidences pour aînés et des écoles, pour rappeler les risques d’intoxication et les moyens de s’en protéger.

À chaque hiver, elle informe la population sur les sources de CO couramment utilisées comme les systèmes de chauffage et les véhicules à moteur.

D’autre part, la DRSP s’implique dans le comité provincial intersectoriel de prévention des intoxications au CO. Ce comité vise la prévention des intoxications au CO par des diverses stratégies comme l’amélioration de la surveillance ou de la vigie, le changement des pratiques lors d’activités de dynamitage ou l’efficacité des outils de communication à transmettre des messages.

Finalement, les équipes locales de santé au travail peuvent être consultées pour connaître les actions préventives à mettre en place pour prévenir l'intoxication au CO en milieu de travail.

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Oui.

Non.

Envoyer.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.06.13