Santé Montréal

Statistiques

Quelques statistiques pour Montréal relativement à des déterminants sociaux et des disparités existant entre les territoires des communautés locales, des CIUSSS/CSSS/CLSC ou des arrondissements

Défavorisation

  • En 2011, les Montréalais sont proportionnellement plus nombreux à vivre dans un milieu défavorisé socialement (36,5 %) que les autres Québécois (19,8 %).
  • Près de trois Montréalais sur dix sont défavorisés à la fois socialement et matériellement.

Inégalités matérielles et sociales

  • Les CIUSSS de l’Est et du Nord sont les territoires où l’on trouve la plus grande part de la population vivant dans des conditions matérielles défavorables (59 % et 49 %).
  • C’est dans le CIUSSS du Centre-Sud que l’on trouve la plus large part de la population vivant dans des conditions socialement défavorables, soit environ 2 personnes sur 3.

Regard sur la défavorisation en 2011 - Région sociosanitaire de Montréal

Accès aux fruits et légumes

  • En 2010, 43,5 % des Montréalais ont un accès nul ou négligeable (< 215 pi2) à des fruits et légumes frais à distance de marche (500 mètres) tandis qu'une proportion équivalente de la population (39,2%) bénéficie d'un excellent approvisionnement (>850 pi2).

Étude sur l'accès aux aliments santé à Montréal - Six ans après la première étude, même disparité ?

Accès à un logement de qualité et abordable

  • En 2011, 40 % des ménages locataires consacrent plus de 30 % de leur revenu à l’habitation, alors que cette proportion est de 23 % pour les ménages propriétaires. De plus, 81% des ménages sous le seuil de faible revenu consacrent plus de 30% de leur revenu au logement.
  • En 2014, les ménages locataires sont plus affectés par les problèmes d’insalubrité : près de 30 % d’entre eux ont rapporté avoir des moisissures apparentes ou des traces d’infiltration d’eau dans leur logement, une proportion trois fois plus grande que celle des ménages propriétaires (11 %).

Pour des logements salubres et abordables : rapport du directeur de santé publique de Montréal 2015

Développement des enfants

  • En 2012, au moment de leur entrée à l’école, 29 % des enfants sont vulnérables dans au moins un domaine de développement, soit une proportion plus élevée que dans le reste du Québec (25 %).
  • Les résultats par territoire de CSSS révèlent des disparités importantes sur le territoire montréalais, la proportion d’enfants de maternelle vulnérables dans au moins un domaine variant de 21 % à 36 % selon les CSSS.

Portrait montréalais du développement des enfants à la maternelle

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Oui.

Non.

Envoyer.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.06.13