Santé Montréal

Information générale

Les adolescents et jeunes adultes ont des besoins spécifiques en matière de services de santé pour assurer leur développement. Il a été démontré que 70 % des problèmes de santé des adolescents sont reliés à sept types de comportements à risque: l’abus d’alcool et de drogues, les activités sexuelles non-protégées, la violence, les comportements liés aux traumatismes, le tabagisme, la sédentarité et les mauvaises habitudes alimentaires. 

Certains jeunes hésitent à consulter leur médecin de famille pour des questions en lien avec l’abus de substance, la santé sexuelle ou des problèmes personnels ou émotionnels, par inconfort ou pour des craintes relatives à la confidentialité. Pour répondre de façon optimale aux besoins des jeunes, les services qui leur sont offerts doivent être adaptés et en lien avec leurs attentes (OMS, 2002). Il est  reconnu que les services de type clinique jeunesse, adaptés aux besoins des jeunes, permet de diminuer les barrières d’accès pour cette clientèle. 

Au Québec, l’offre de services de santé spécifiques aux jeunes passe principalement par le modèle des cliniques jeunesse, qui se caractérise par la présence d’une équipe multidisciplinaire (médecin, infirmière et intervenant social) qui offre aux adolescents des services préventifs et curatifs en matière de santé sexuelle, d’habitudes de vie et de comportements sécuritaires, de compétences personnelles et sociales, de santé mentale, etc. Selon ce modèle, ces cliniques sont situées près des milieux de vie des jeunes, soit dans les écoles secondaires, les cégeps ou au CLSC situé à proximité.

L’OMS propose huit standards de qualité pour assurer la qualité de ce type de service :

  1. S’assurer d’une accessibilité optimale des services qui inclut : 

    • La disponibilité des services au-delà de l’âge de 18 ans, préférablement jusqu’à 25 ans; 
    • Une accessibilité géographique; 
    • Une flexibilité organisationnelle avec des horaires accommodants, la présence de sans rendez-vous, une prise de rendez-vous facile, des lieux conviviaux (salle d’attente réservée aux jeunes, personnel à l’accueil) et un usage de la technologie adaptée aux jeunes. 

  2. Offrir une gamme de services variés et appropriés pour les jeunes et mettre en place des corridors de services vers des ressources selon les besoins
  3. Développer la littératie en santé des adolescents. 
  4. Avoir le personnel adéquat (multidisciplinaire, personnel stable et bien formé). 
  5. Entretenir des liens avec la communauté et les organismes communautaires afin de promouvoir les services auprès des jeunes et des adultes de leur entourage. 
  6. Impliquer les jeunes dans la planification et l’évaluation de la qualité et de la satisfaction au regard des services offerts.  
  7. Offrir des services à tous les jeunes, sans discrimination. 
  8. Assurer le monitorage et l’amélioration continue de la qualité des services.  

L’objectif Montréalais indiqué dans le PARI concernant cette offre de services est d’augmenter, d’ici 2021 : 

  • L’accès à des services de type « clinique jeunesse » de qualité pour tous les jeunes montréalais de 12-25 ans.

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Oui.

Non.

Envoyer.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.06.13