Santé Montréal

Statistiques

  • Le taux de mortalité par suicide est plus faible à Montréal que dans le reste du Québec. 
  • Montréal se classe parmi les grandes villes canadiennes qui affichent un taux plus élevé de mortalité par suicide.
  • Depuis 1992-1995 :

    • le taux de suicide a chuté de moitié chez les 15-24 ans et les 24-44 ans
    • le taux de suicide reste inchangé chez les 45-64 ans et les 65 ans et plus

  • Deux fois et demie plus d’hommes que de femmes se suicident. 
  • Davantage d’hommes de 45 à 64 ans se suicident. 
  • Deux fois plus de suicides ont lieu dans les milieux les plus défavorisés socialement comparativement aux milieux les plus favorisés.
  • Les territoires des CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal et de l’Est-de-l’Île-de-Montréal présentent des taux plus élevés de mortalité par suicide et d’hospitalisation pour tentative de suicide. 
  • Les territoires des CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal et du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal affichent une situation plus favorable que le reste de la région pour ce qui est du taux de mortalité par suicide et d’hospitalisation pour tentative de suicide. 
  • Les territoires des CLSC des Faubourgs, d’Hochelaga-Maisonneuve, de Pointe St-Charles, de St-Henri, de la Petite Patrie, du Plateau Mont-Royal et de Rosemont présentent un taux de suicide au-dessus de celui de Montréal. 

Source : Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud de l’île de Montréal. (2019). Des données pour éclairer la prévention du suicide : Portrait statistique sur le suicide à Montréal.

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 12 novembre 2019