Santé Montréal

Information générale

Définition

Selon le Ministère de l'Éducation en 2009, la violence réfère à toute manifestation de force – verbale, écrite, physique, psychologique ou sexuelle – exercée intentionnellement, et ayant comme effet de léser, de blesser ou d’opprimer une personne en s’attaquant à son intégrité, à son bien-être psychologique ou physique, à ses droits ou à ses biens.

La violence à l’école peut prendre plusieurs formes comme crier des injures, menacer, frapper. L’intimidation est une des formes de violence les plus sérieuses, en raison de ses caractéristiques :

  • caractère répétitif
  • inégalité dans les rapports de force entre les personnes concernées
  • isolement de la victime

Impact sur la santé physique

La violence interpersonnelle est très présente chez les enfants et les adolescents. Les jeunes qui vivent dans un milieu matériellement défavorisé sont en proportion plus nombreux que les autres à être victimes de violence ou à manifester des comportements d’agressivité directe.

Les manifestations de violence ont un impact important sur la santé physique (blessures et suicides) et la santé mentale (détresse psychologique, anxiété, dépression). Elles sont également liées à différents problèmes d’adaptation (absentéisme à l’école, décrochage scolaire, délinquance, abus de drogues ou d’alcool).

Les victimes d’intimidation présentent notamment des risques accrus de dépression, de trouble anxieux, d’absentéisme, de difficultés scolaires, de tentatives suicidaires ou de suicide.

Facteurs de risque

Aucun facteur de risque n’explique à lui seul les raisons pour lesquelles certaines personnes sont victimes de violence ou sont violentes envers d’autres. La violence et l’intimidation chez les jeunes s’expliquent par une multitude de facteurs :

  • individuels (ex.: faible estime de soi)
  • familiaux (ex.: attitudes parentales envers la violence, parents avec problèmes d’abus de substances),
  • sociaux (ex.: pauvreté, isolement)
  • environnementaux (ex. : incohérence des règles en milieu scolaire)

Nos objectifs

Le plan d’action régional intégré de santé publique a pour objectif de réduire, d'ici 2021, la proportion de jeunes montréalais victimes de violence ou d’intimidation à l’école ou dans la communauté. " Lien vers le PARI "

Cette information vous a-t-elle été utile?.

Oui.

Non.

Envoyer.

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.06.14