Santé Montréal

Punaises de lit

Cliquer pour fermer l'accordéon

Cliquer pour ouvrir l'accordéon

Description

La présence de punaises de lit peut toucher tout le monde, peu importe la classe sociale ou l’origine des occupants. Il n’y a pas de honte à vivre une telle situation. 

Entre 2010 et 2017, il n’y a pas de variation des infestations  connues de punaises de lit à Montréal, les proportions se maintenant entre 2 et 3 %. Les données d’enquête révèlent que les infestations sont par contre largement sous déclarées aux autorités municipales. 

Il est nécessaire de rester vigilant et d’agir rapidement pour éviter que ces insectes ne se propagent. Il est important de ne pas traiter soi-même son logement. Il faut faire appel à un professionnel. Si vous êtes locataire, c’est le propriétaire qui doit s’en occuper. 

Comment la reconnaître?

  • Insecte brunâtre de la taille d’un pépin de pomme (4 à 7 mm)
  • Ne saute pas, ne vole pas, se déplace lentement
  • Se nourrit de sang lorsque les personnes dorment
  • Souvent trouvée autour du lit (matelas, sommiers, literie, etc.) où elle peut se cacher (table de nuit, sofa, fauteuil, etc.)
Haut de page

Symptômes

Haut de page

Quand consulter

Haut de page

Complications

Haut de page

Protection et prévention

Les punaises de lit occasionnent des piqûres qui sont similaires à celles de moustique. Ces piqûres provoquent des démangeaisons. Des infections de la peau peuvent survenir si les personnes grattent leurs piqûres.

Les punaises de lit ne transmettent pas de maladies transmises par le sang (VIH, Hépatites, etc.).

La présence de punaises de lit peut entraîner de l’anxiété, voire un trouble du sommeil ou encore un isolement social.

L’application de pesticides peut également avoir des effets sur la santé, tels que des engourdissements, des difficultés respiratoires ou encore des éruptions cutanées. Il faut respecter les délais avant de réintégrer votre logement à la suite d’un traitement d’extermination. Il est généralement recommandé d’attendre au moins 6 heures avant de réintégrer le logement. Ce délai peut augmenter à 12 heures pour les personnes avec des problèmes respiratoires, des allergies ou pour les enfants, voire 24 heures pour les bébés et femmes enceintes.

  • Éviter de se procurer des matelas ou des meubles rembourrés usagers ou récupérés dans la rue
  • Inspecter et nettoyer méticuleusement les articles de seconde-main avant de les emporter dans son logement
  • Pour tous articles usagés en tissu (ex. : vêtements, draps, couvertures ou couvre-lits), mettre à la sécheuse au cycle le plus chaud pour un minimum de 30 min. Jeter le sac vide dans lequel vous avez transporté les articles au poubelle, à l’extérieur. 
  • Présence de piqûres sur la peau, souvent sur les bras, les jambes ou toute partie du corps exposée durant le sommeil. 
  • Les piqûres de la punaise de lit  sont semblables à celles des moustiques et peuvent provoquer des démangeaisons. 
  • Petites taches noires ou brun foncé sur les draps, le matelas, le sommier, le lit, les murs, etc.
  • Présence d’insectes ou d’œufs (très petits et blancs) sur le matelas, les draps ou dans la chambre

Avant de déménager, vérifier s’il y a présence d’insectes : 

  • Inspecter ses matelas, meubles et autres effets
  • Envelopper ses biens dans de grands sacs en plastique bien fermés
  • Dans les électroménagers et les meubles

Avant d’intégrer votre nouveau logement vérifiez s’il y a présence d’insectes.

S’il y a présence de punaises de lit, il faut : 

  • Prévenir son propriétaire
  • Procéder à un traitement, en s’assurant de faire appel à un exterminateur certifié.
  • Afin d’éviter la propagation, mettre les vêtements, literie et rideaux à la sécheuse au cycle le plus chaud pour un minimum de 30 min. Placer ces items dans des sacs en plastique bien fermés à l’aide d’un nœud, d’une attache ou à l’aide de ruban adhésif.
  • Fermer les boîtes avec du gros ruban adhésif et boucher tous les trous où pourraient se cacher les punaises de lit.

En cas d’infestation, il est important de prévenir son propriétaire

1. Avisez immédiatement le propriétaire de la présence de punaises de lit ou de coquerelles dans le logement.
2. Si le propriétaire n'intervient pas, le relancer par courrier recommandé avec accusé de réception.
3. Si le propriétaire n'intervient pas dans un délai raisonnable (jusqu'à 10 jours), contactez votre arrondissement (au 311) ou votre ville liée pour faire une plainte.
4. Des démarches peuvent être faites auprès de la Régie du logement.
 

De l’aide peut être demandé en tout temps auprès du comité logement de votre quartier, afin d’être soutenu tout au long de ces étapes.

Trouver son comité logement : Regroupement des comités logements et associations des locataires du Québec

Haut de page

Facteur de risques

Haut de page

Aide et ressources

Vivre une infestation n’est pas facile. Il est normal de ressentir du stress, de l’anxiété et de se sentir dépassé par ces événements. 

Si vous croyez avoir des problèmes de santé en lien avec la salubrité de votre logement, il est nécessaire de consulter un professionnel de la santé.

N’hésitez pas à communiquer avec Info-Social en composant le 811.

Communiquez avec votre médecin de famille, vous n’avez pas de médecin de famille?

Pour trouver votre CLSC par code postal, rendez-vous sur le Portail santé mieux être 

Haut de page

Traitements

Haut de page

Personnes à risques

Haut de page

Éditée par : Santé publique.
Dernière mise à jour le : 2018.06.16